Artisanat

La poterie et la céramique, une véritable passion pour Nadine Garabuau

  • Nadine Garabuau au milieu de toute une panoplie de poteries et de céramiques hautes en couleur.
    Nadine Garabuau au milieu de toute une panoplie de poteries et de céramiques hautes en couleur.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

"Pour qu’une œuvre mérite de vivre, elle doit avoir traversé avec succès toutes les épreuves que son créateur a imaginées… elle doit aussi naître avec quelque chose de plus…". Ces propos du céramiste français Jean Girel publiés dans son livre La sagesse du potier ont inspiré Nadine Garabuau qui a ouvert les portes de son petit atelier de Gratapé.

"J’ai toujours été passionnée par le dessin et la peinture", confesse Nadine Garabuau. À tel point que cette ancienne institutrice a, en cours d’activité, demandé un congé formation pour effectuer un stage de cinq mois chez une potière bretonne installée alors à Ampiac. Elle a ensuite repris son activité à mi-temps pour mieux se consacrer à la création.

Deux fois à 1 300 degrés

Elle achète de la terre, de l’argile, du grès blanc ou rouge et à l’aide d’un tour elle façonne son modèle et le cuit pendant dix heures dans un four électrique à 1 300 degrés pour obtenir un produit brut. C’est à ce moment-là qu’elle trouve le travail le plus intéressant avec l’application des émaux et la recherche des couleurs : mélanges de grès noir mat avec des coulures d’émail brillant pour créer le contraste ou l’alliage du grès noir et du grès blanc dans des pièces brutes, mais aussi un retour à la beauté simple d’un émail blanc parfois associé à du bleu ou du violine ou la profondeur d’un bleu de fer dans le creuset de pièces concaves : "On n’obtient pas deux fois la même couleur selon la qualité du support et la quantité de l’émail utilisé". Un deuxième passage de dix heures au four à 1 300 degrés est nécessaire pour obtenir un produit définitif.

"J’aime relever les défis que je me lance ou que mes amis ou les visiteurs me proposent", explique-t-elle en présentant avec satisfaction les nouvelles pièces qu’elle vient de façonner car, comme l’a écrit Jean Girel "c’est dans l’exposition que le potier va pouvoir mesurer l’effet de son travail et constater la réalisation de son rêve". Elle expose des tasses, des bols, des soucoupes et autres "simplement pour avoir la possibilité de récupérer quelques frais occasionnés par l’achat de matériel". On ne sait toujours pas si pour elle, la poterie est une passion qui est devenue plaisir ou un plaisir qui est devenu passion.

Elle ne le sait peut-être pas non plus tant son plaisir est grand pour satisfaire sa passion.

Championne de quilles

Nadine Bruel d’Arvieu, car c’est bien de cette ex-championne de France de quilles de huit qu’il s’agit, a voulu immortaliser cette spécialité aveyronnaise.

Fatiguée de recevoir et, plus tard en tant que dirigeante du club de Rodez, de remettre des coupes, sur le galbe du trophée de la coupe de monde de football, elle a confectionné un trophée : à la place des mains qui tiennent un ballon, c’est un tronc d’arbre évasé sur lequel repose la boule qui fait tomber les quilles.

L’art à l’état pur !

Contact au 05 65 46 71 38 ou au 06 82 13 46 65.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Rignac

163500 €

A 5mn de Rignac et 25mn de Rodez. Corps de ferme à finir de rénover de 140m[...]

529 €

LOCATION APPARTEMENT RIGNAC SANS FRAIS D AGENCE Une entrée avec placard, un[...]

137800 €

Situé à la résidence du pradal , superbe T3/4 duplex avec jardin et parking[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir