Assainissement : le prix et la qualité au menu du conseil

  • Les élus lors de la dernière séance publique du conseil municipal.
    Les élus lors de la dernière séance publique du conseil municipal.
Publié le

Sur 5 918 habitants que compte la commune, 2 709 bénéficient de ce service.

Lors de la dernière séance publique du conseil municipal, Guy Catala, 1er adjoint, a présenté le rapport annuel sur le prix et la qualité du service d’assainissement collectif et non collectif qui porte sur les conditions de financement, de facturation, de fonctionnement et d’évolution du service ainsi que sur le niveau de réalisation de son objet.

L’assainissement est un ensemble de processus par lequel on peut vivre dans un environnement plus sain : évacuation et traitement des eaux usées pour éviter les maladies, évacuation des eaux de ruissellement pour éviter les inondations, les éboulements, la détérioration des routes et des bâtiments. Le territoire de la Communauté d’Agglomération du Grand Rodez s’étend sur trois bassins hydrographiques. 80 % du territoire s’inscrit dans le bassin-versant de la rivière Aveyron à l’exception d’une portion sud de Luc-la-Primaube sur le bassin-versant du Viaur et de la majeure partie de la commune de Sébazac-Concourès et une partie de la commune de Druelle-Balsac sur le bassin-versant du Dourdou de Conques.

La commune de Luc-la-Primaube est la dernière commune à avoir transféré la compétence assainissement à la Communauté d’Agglomération du Grand Rodez en 2003. Sur 55 356 habitants du Grand Rodez, 21 926 usagers bénéficient du service de l’assainissement collectif. Sur les 5 918 habitants que compte la commune de Luc-la-Primaube, 2 709 bénéficient de ce service. Cinq bassins d’orage ont été construits dont quatre sur le pourtour du piton ruthénois. Sur les 9 793 tonnes de boues déshydratées et hygiénisées produites en 2017, 8 764 tonnes (89 %) ont été valorisées localement en agriculture et 10 289 tonnes (11 %) ont été stockées à Bénéchou pour une valorisation ultérieure. La tarification de l’assainissement repose sur un mode binôme qui comprend une part variable, proportionnelle aux volumes consommés donc rejetés et qui peut comprendre une part fixe équivalent à un abonnement.

Pour une quantité de 120 m3 par an, la facture s’élève à 487 € en 2016 qui se répartissent comme suit : 185 € pour le service public de l’eau potable, 192 € pour le service public de l’assainissement et 109 € en redevances et taxes. Le service public de l’assainissement collectif a été consulté pour l’année 2017 sur 355 dossiers dont 60 concernent la commune de Luc-la-Primaube.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?