Faits divers

La gendarmerie est venue à la rencontre des élus

Abonnés
  • Élus et gendarmes ont réfléchi sur les améliorations à apporter à la vie des territoires.
    Élus et gendarmes ont réfléchi sur les améliorations à apporter à la vie des territoires.
Publié le / Modifié le S'abonner

Les maires de la communauté de communes du Réquistanais ont accueilli le chef d’escadron Pascal Froment, commandant la compagnie de gendarmerie de Rodez, en présence du MDL-chef Maxime Carbillet, commandant la brigade de Réquista, afin d’échanger sur les problématiques rencontrées sur le territoire du Réquistanais.

Le chef d’escadron Pascal Froment a tout d’abord rappelé aux élus le fonctionnement de la Gendarmerie.

La Communauté de brigades (COB) de Naucelle regroupant les brigades de Cassagnes-Bégonhès, Réquista et Naucelle, est composée de 18 gendarmes avec une équipe de "premiers intervenants" opérant tous les jours, 24 h/24. En journée, un accueil du public est prévu dans l’une des trois brigades (Naucelle, Cassagnes-Bégonhès, Réquista) les jours d’ouverture fixes.

Une plus grande proximité

Un accueil complémentaire est assuré lorsque les gendarmes sont présents à la brigade. En cas d’urgence, il est recommandé de composer le 17. Il a également évoqué la mise en place de la Police de Sécurité au Quotidien (PSQ). Ce dispositif consiste en une plus grande proximité entre la population, les commerçants, les élus et les gendarmes afin de tisser des liens pour assurer la sécurité de tous.

Le chef d’escadron Pascal Froment a présenté les nouveaux outils dont dispose la gendarmerie, notamment une brigade numérique sur internet (basée physiquement à Rennes) répondant aux diverses sollicitations pour orienter et alerter les unités compétentes.

Concernant le dispositif de "main courante" déposée en gendarmerie, il est à souligner la souplesse et la rapidité de ce procédé permettant de signaler officiellement des faits mineurs (non délictuels) susceptibles de faire à terme l’objet d’une procédure.

Ensuite, il a été évoqué le dispositif de vidéoprotection installé à Réquista qui a permis de résoudre plusieurs affaires, notamment le dernier cambriolage de l’école Saint-Louis et diverses incivilités.

Après l’exposé du chef d’escadron Pascal Froment, les élus ont présenté les difficultés rencontrées sur leur commune et ont réfléchi ensemble sur les améliorations à apporter à la vie des territoires.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Réquista

170000 €

# Corps de ferme rénové offrant 235 m² environ habitables et un potentiel d[...]

496500 €

Limite TARN-AVEYRON, proche de REQUISTA.Ensemble immobilier au coeur de la [...]

99000 €

Immeuble situé au cœur de la ville, composé d'un commerce de 81 m², un appa[...]

Toutes les annonces immobilières de Réquista
Réagir