FO conforté par les résultats des élections

  • Les représentants locauxde Force ouvrièresont satisfaits des résultatsdu vote du 6 décembre.
    Les représentants locauxde Force ouvrièresont satisfaits des résultatsdu vote du 6 décembre.
Publié le

Le syndicat Force ouvrière (FO) progresse en nombre de voix à l’hôpital où il gagne un siège. Et il devient majoritaire à la mairie, obtenant trois sièges sur cinq au comité technique.

Le 6 décembre ont eu lieu les élections dans les trois fonctions publiques (État, hospitalière et territoriale). Cinq millions de fonctionnaires étaient concernés. Sur le plan national, la participation a baissé de 3 % (52,8 à 49,8 %) par rapport à 2014, et les résultats ont placé la CGT en tête (21,8 %), devant la CFDT (19 %), FO (18,1 %) et Unsa (11,2 %).

Sur le plan local, Force ouvrière fait part de très bons résultats. Ses représentants locaux : Alex Dubois (hôpitaux), Sandrine Montiès (impôts), Jean-Claude Marmiesse (territoriaux) et Jérôme Négris (privé), viennent de les présenter au local de la rue Belle-Isle. Sur le territoire villefranchois, plusieurs satisfactions viennent couronner leur travail. Dans la fonction publique hospitalière (ensemble hôpital, Ehpad de Rulhe et Le Bosquet), FO progresse de 3,06 % à 47,81 % et gagne un siège, à égalité avec la CGT (52,19 %), ce qui donne cinq élus pour chaque syndicat au CTE de l’établissement. "Là, le travail ne va pas manquer", note Alex Dubois qui regrette que "20 % des emplois soient dévolus à des contractuels avant que, demain, ces emplois ne deviennent des emplois à la mission."

Sandrine Montiès, pour le Trésor public, constate qu’en Aveyron, malgré la baisse des votants (moins14 %), le nombre de votes blancs augmente. Sur le plan aveyronnais, 77 % des employés se sont prononcés et offrent deux postes à FO (26 %), deux à la CGT (26,76 %) et trois (47,16 %) à Solidaire (filiale de Sud). Sandrine Monties souligne combien la tâche va être ardue avec, dès janvier, la commission emploi "où il va falloir se battre contre la suppression de 11 postes comme en 2018 et 2017". Jean-Claude Marmiesse (territoriaux) est heureux : "Si, sur le département, nous perdons 1 %, notamment à cause des municipaux de Saint-Affrique où Sud prend la majorité, nous devenons largement majoritaires à Villefranche (63,12 %) devant la CGT (36,88 %). 86,13 % des 173 agents municipaux villefranchois ont voté, donnant trois des cinq sièges (deux à la CGT) au comité technique. Ici on a voté. C’est normal tant, depuis quatre ans, les conditions de travail se sont dégradées. Les gens ne savent plus comment il faut travailler. Depuis 37 ans d’activité, je n’avais jamais connu pareille situation."

Jérôme Négris a conclu : "Les résultats sont très bons et quelque peu inattendus à Villefranche où nous sommes le syndicat n° 1, y compris dans les entreprises privées. Il faut que les gens se battent pour conserver les emplois et donc se syndiquent."

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

302000 €

Cette grande maison de ville des années 1930 a été conçue à l’origine pour [...]

107000 €

A l'entrée de Villefranche, parcelle de 10 605 m² dont 6 374 m² constructib[...]

105000 €

Appartement T2 de 42m2 récemment rénové avec balcon et place de parking dan[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?