L’importance du jeu dans le développement des enfants

  • L’importance du jeu dans le développement des enfants
    L’importance du jeu dans le développement des enfants
Publié le

Les pédiatres, américains et français notamment, insistent de plus en plus sur l’importance du jeu chez l’enfant. Laisser les petits jouer librement, bien que cela semble inutile au premier abord, est fondamental dans l’acquisition de nombreuses compétences. Sans oublier le plaisir infini que cette pratique leur procure.

Jouets pédagogiques, jeux d’apprentissage… la tendance est aux jouets destinés à apprendre, plutôt qu’à ceux simplement faits pour le plaisir de s’amuser. Pire, pour certains « jouer semble inutile et vieux-jeu », avance le Dr Michael Yogman, président de l’American Association of Pediatrics (AAP). En France, « le choix des familles pour Noël confirme cette tendance puisque le cadeau dit ‘éducatif’ est passé de 15% à près de 40% pour un enfant âgé de 3 à 7 ans », souligne le Dr Bertrand Chevallier, rédacteur en chef de la revue Pédiatrie Pratique.

Le jeu libre pour apprendre mieux

Or « quand un enfant joue, c’est sérieux », assure Sophie Marinopoulos, psychologue et auteur de « Dites-moi à quoi il joue, je vous dirai comment il va ». A l’instar d’un scientifique « il conduit ses propres expériences qui deviennent ludiques dès lors qu’il a plaisir à les répéter. Il fait des essais-erreurs en permanence et acquiert ainsi la connaissance », poursuit-elle.

Alors détrompons-nous, le jeu librement choisi est bien plus qu’il n’en a l’air. « Il permet réellement d’apprendre et de construire les compétences nécessaire dans un monde en constante évolution », souligne encore le Dr Yogman. « Par exemple, le jeu ‘coucou, il est où?’ permet au tout-petit par une action répétitive d’expérimenter la joie d’anticiper ce qui va se produire ». 

Juste pour le plaisir

De nombreux travaux scientifiques ont ainsi désormais fait la preuve de l’importance du jeu, et en particulier du jeu libre et sans contrainte pour les enfants. A tel point que les pédiatres de l’AAP recommandent que les médecins prescrivent du temps de jeu à chaque consultation pour les enfants durant leur première année de vie. 

« Jouer est la partie la plus importante de l’enfance », valide le Dr Benard Dreyer de la New York University School of Medicine et ex-président de l’AAP. Sans oublier que l’article 31 de la Convention internationale des Droits de l’Enfant comprend le « droit au repos et aux loisirs, aux jeux et aux activités récréatives ». Alors, laissons donc nos petits jouer librement.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?