En 2018, pluviométrie et chaleur ont battu des records

  • En 2018, pluviométrie  et chaleur ont battu des records
    En 2018, pluviométrie et chaleur ont battu des records Archives CPA
  • En 2018, pluviométrie  et chaleur ont battu des records
    En 2018, pluviométrie et chaleur ont battu des records Archives CPA
  • En 2018, pluviométrie  et chaleur ont battu des records
    En 2018, pluviométrie et chaleur ont battu des records Archives CPA
  • En 2018, pluviométrie  et chaleur ont battu des records
    En 2018, pluviométrie et chaleur ont battu des records Archives CPA
Publié le
Centre Presse

Climatiquement, 2018 a été l’année de tous les excès, avec des cumuls de précipitations historiques… mais aussi, d’un autre côté, une situation quasi-caniculaire durant l’été.

De mémoire de météorologue, on n’avait jamais vu une année aussi pluvieuse que 2018. En juin déjà, les cumuls de précipitation étaient en hausse de 141 % à Rodez et Villefranche-de-Rouergue, 156 % à Millau. Sur les 162 premiers jours de l’année, 104 ont été déclarés "pluvieux" par Météo France.

Du côté de la chaleur aussi, 2018 aura été à marquer d’une pierre blanche puisque l’été dernier à été le plus chaud enregistré depuis 2003 et cet épisode caniculaire qui avait surpris la France.

Le département a ainsi subi une vague de chaleur importante entre la fin du mois de juillet et le début du mois d’août.

Durant cette période, les valeurs ont frôlé plusieurs fois la barre des 38 °C : 37,5 °C le 27 juillet à Entraygues-sur-Truyère, 34,6 °C le 3 août à Rodez, 34,3 °C le 5 août… Des températures élevées qui ne feront pas tomber les records obtenus lors des précédents relevés.

Deux degrés de plus

Pour mémoire, il faut remonter à 2003 pour trouver trace de 43 °C à Villefranche-de-Rouergue, 42 °C à Entraygues ou encore 38 °C, en date du 12 août, ou de 39 °C le 16 août 1987 à Rodez. Les valeurs saisonnières ont elles aussi dépassé la moyenne journalière enregistrée à pareille époque de l’année. L’Aveyron a ainsi gagné deux degrés supplémentaires et affiché plus de 26 °C au lieu des 24 °C habituels (les températures moyennes avaient gagné quelque quatre degrés de plus en 2003).

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?