Économie

Les commerces du centre-ville boudés en décembre

  • Les commerces du centre-ville boudés en décembre
    Les commerces du centre-ville boudés en décembre
  • Les commerces du centre-ville boudés en décembre
    Les commerces du centre-ville boudés en décembre
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Alors qu’ils préparent les soldes, certains font le bilan de Noël et d’un mois de décembre qui n’a pas tenu ses promesses.

Alors que sur les vitrines des magasins du centre-ville fleurissent des panneaux ventes privées, certains commerçants font le bilan d’un mois de décembre qui a été assez mauvais pour la plupart.

Plusieurs d’entre eux voient depuis plusieurs années une baisse des ventes et de la fréquentation de leur magasin au mois de décembre. "La période de Noël, ce n’est plus ce que c’était", confie Christophe Sales, gérant des établissements André-Sales. Mais cette année a été particulière. "Comme en 2017, les vacances ont commencé tard et peu de jours avant Noël", explique-t-il. Ceux qui viennent en vacances à Millau n’ont peut-être pas pris le temps de faire des courses avant la date de Noël. "On a une grosse clientèle de passage dans nos magasins, raconte Christophe Sales. Cette année, ils sont moins venus." Une situation peut être aussi due aux blocages qu’il y a eus sur les autoroutes, ils n’ont pas osé prendre la voiture.

Des soldes brouillés par les ventes privées

"Et puis il y avait une mauvaise ambiance générale", ajoute-t-il. D’autres parlent d’une peur du futur provoquée par le mouvement social des derniers mois. "Les clients craignent une perte de pouvoir d’achat, font plus attention aux prix…", expliquent plusieurs d’entre eux.

Pour d’autres, moins nombreux, la période des vacances de Noël a permis de rattraper le mois de décembre. "Cela a été plus long à arriver mais ça s’est bien passé", raconte une commerçante qui vend du prêt-à-porter.

Concernant la demande d’avancer la date des soldes, tous n’ont pas été convaincus. "La proposition a été faite entre Noël et le jour de l’An, de nombreuses administrations sont en vacances, je n’y croyais pas vraiment", ajoute Christophe Sales. De plus, la mise en place des soldes nécessite beaucoup de travail, il aurait été compliqué pour eux d’être prêts à temps, le 2 janvier.

Pour tous, les soldes ne vont pas rattraper cette mauvaise période mais permettent d’écouler des stocks. "Ce qui est perdu ne se rattrape pas", conclut Christophe Sales. Les soldes ne sont de toute façon pas aussi attendus qu’avant avec les ventes privées qui ont débuté il y a déjà plusieurs jours et les promotions réalisées toute l’année. "Si je vends en promotion toute l’année, je mets la clé sous la porte", confie une commerçante un peu démunie qui se dit qu’elle doit trouver des solutions pour attirer à nouveau les clients dans sa boutique.

Ouverture le dimanche

Les dates d’ouverture le dimanche pour 2019 ont été votées lors du conseil municipal de Millau. La plupart des magasins (alimentaires, habillement, parfumerie, meubles…), sont autorisés à ouvrir les 13 janvier, 26 mai, 30 juin, 21 et 28 juillet, 4 et 11 août, 15 septembre et les 1er, 8, 15 et 22 décembre.

Les concessionnaires automobiles, les 20 janvier, 17 mars, 16 juin, 15 septembre et 13 octobre.

Les jardineries pourront ouvrir les 7 avril et 15 décembre.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Millau

275 €

T2 duplex centre ville - Appartement T2 duplex avec pièce principale coin c[...]

395 €

APPARTEMENT T3 AVEC TERRASSE EN CENTRE-VILLE - Appartement T3 avec terrass[...]

960 €

VILLA T4 RECENTE - CREISSELS dans quartier calme, belle villa T4 de 102 m².[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir