Maternité

Maternité de Villefranche : maintenir un seuil supérieur à 500 accouchements

Abonnés
  • Une partie de l’équipe de la maternité, dirigée jusqu’à la fin de l’année par le Dr Castex.
    Une partie de l’équipe de la maternité, dirigée jusqu’à la fin de l’année par le Dr Castex. DDM- GUY LABRO -
Publié le / Modifié le S'abonner

Le nombre de naissances est en progression (légère) par rapport à 2017 et surtout 2016 et 2015. Ce qui a permis de doubler les équipes de nuit. En 2019, deux lits seront fermés, mais le personnel sera maintenu.

Cinq-cent quarante naissances ont été enregistrées l’an dernier à la maternité du centre hospitalier La Chartreuse, soit 5 de plus qu’en 2017. "Dans un contexte national difficile, avec un taux de natalité en baisse, nous maintenons le cap", se félicite son chef, le Dr Jean-Michel Castex. Avec aussi l’apport de Decazeville, moindre toutefois que celui de Figeac.

En 2016, il n’y avait eu que 484 accouchements et 500 en 2017. Ce dernier chiffre représente un seuil charnière. "En le dépassant, il nous permet de doubler les équipes de nuit, ce qui a été fait l’année dernière", souligne le responsable. L’équipe de la maternité compte trente-cinq personnes avec trois médecins accoucheurs, les Dr Jean-Michel Castex, Armand Bergis et Guy Canal, une consultante en gynécologie médicale, le Dr Emmanuelle Pietri, deux sages-femmes de consultation, treize équivalents temps pleins sage-femme et treize auxiliaires de puériculture. Le service ne dispose plus, depuis un an, que d’une seule pédiatre, le Dr Yorgorva. "Le recrutement d’un deuxième pédiatre est en cours. Nous avons bon espoir pour le printemps", informe le Dr Castex.

L’année 2019 verra aussi une réduction, de 11 à 9, du nombre de lits de la maternité, ceci dans le cadre du Plan de retour à l’équilibre financier demandé par l’Agence régionale de santé (ARS) au centre hospitalier villefranchois. "Elle se fera sans diminution du personnel", se réjouit le Dr Castex. Et ne devrait pas occasionner de perturbations dans le fonctionnement de la maternité. Son responsable s’en explique : "Avec la mise en place en 2014 des sorties précoces dans les premières 48 heures, et fin 2016 de l’hospitalisation à domicile périnatale en lien avec l’Udsma, la durée moyenne de séjour des parturientes a diminué. Elle dépasse à peine les trois jours." Pour le Dr Castex, cette année 2019 sera la dernière à la maternité de Villefranche. "Je suis arrivé en 2014 avec un contrat de clinicien d’une durée de six ans." Il a prévu de se retirer dans son département d’origine de l’Ariège, après une carrière bien remplie.

A Decazeville

Alors que celui de Figeac a été réactivé, un centre périnatal de proximité a été mis en place au début de l’année dernière après la fermeture de la maternité, à Decazeville. "Il fonctionne et il commence à monter en puissance" note le docteur Castex, qui est aussi le président de la Fédération des maternités du nord Aveyron. "En 2019, nous allons créer sur le Bassin l’hospitalisation à domicile, en association avec l’UDSMA, pour un suivi avant et après l’accouchement", indique-t-il. Un même service que celui qui existe à Villefranche depuis la fin 2016.

GDM
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

128400 €

Idéalement située à 2 min à pied du centre ville , proche gare et hopital ,[...]

590000 €

Ce château se trouve dans un endroit calme, à l'ouest de l'Aveyron et à que[...]

80000 €

Appartement de 80 m² avec garage et cellier proposant cuisine indépendante [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir