Travaux

Ch. Saint-Pierre : "Le rôle d’acteur touristique du Tarn"

Abonnés
  • Le maire (à droite) sur le chantier de réaménagementdes quais Sully-Chaliès.
    Le maire (à droite) sur le chantier de réaménagementdes quais Sully-Chaliès.
  • Le maire (à droite) sur le chantier de réaménagementdes quais Sully-Chaliès.
    Le maire (à droite) sur le chantier de réaménagementdes quais Sully-Chaliès.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le maire de Millau fait le point sur le réaménagement en cours des quais Sully-Chaliès.

Mercredi matin, 10 h 30. Malgré un soleil généreux, Il ne fait pas chaud sur les rives du Tarn à hauteur du pont du Larzac. Pas de quoi décourager Christophe Saint-Pierre le maire LR de Millau.

Gilet jaune (de chantier) sur les épaules, il assure la visite du chantier de réaménagement des quais Sully-Chaliès. Une occasion de faire le point à six mois de la fin des travaux (29 juin 2019) et de revenir sur la genèse du projet.

"Ce n’est pas un projet isolé, c’est l’aboutissement du réaménagement des berges du Tarn dans Millau. Un projet défendu dès 2014 avec comme objectif de rendre l’accès à la rivière au public", tient à préciser l’édile avant même de commencer à parcourir les berges de la rive droite du Tarn en direction de la place Bompaire sur ce qui fût une "voie de circulation automobile".

Attractivité

Un trafic routier que le maire a voulu déporter de cette partie de la rive droite pour la rendre aux "promeneurs, cyclistes et personnes à mobilité réduite", mais aussi pour réattribuer au Tarn son "rôle d’acteur touristique". "La vitrine de Millau, quand on descend la côte de la Cavalerie, c’est la rive droite et les quais. Ce réaménagement va changer l’image de marque de la ville et permettre de renforcer son attractivité qui bénéficie déjà de celle du viaduc", affirme le maire qui considère le projet "bon pour l’habitat" et pour la "valeur immobilière du foncier" déjà en place et qui annonce le lancement de "plusieurs projets immobiliers" au niveau des quais. Quant à l’opposition au projet, portée par certains riverains, le maire admet que si le "changement froisse" les habitudes de certains, sur le fond la "fonctionnalité des lieux" ne change pas et de rappeler qu’au niveau du droit, le tribunal administratif a dit que le projet "respectait la propriété privée" des riverains.

L'immobilier à Millau

490 €

T3 situé au 1er étage d'un petit immeuble neuf et proche du centre-ville - [...]

570 €

T3 Centre-ville avec garage - Proche du cinéma, joli appartement rénové. Sé[...]

345 €

T1 PROCHE ESPACE CAPELLE - Dans résidence à proximité du centre ville, appa[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir