Environnement

Ces sapins de Noël qui finissent en compost

  • Les sapins seront transformés en compost au centre Ecotri.
    Les sapins seront transformés en compost au centre Ecotri. M.-H. D. -
  • Les sapins seront transformés en compost au centre Ecotri.
    Les sapins seront transformés en compost au centre Ecotri. M.-H. D. -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le mois de janvier signe la mort des sapins, qui agonisent dans les déchetteries.

Quitter sa forêt pour se retrouver dans une benne de déchets verts, il y a mieux comme fin de vie après avoir été le roi de la fête à Noël. Mais la tragédie se poursuit d’année en année. Et de nombreux cadavres de sapins atterrissent dans les bennes des déchetteries, dès les premiers jours de janvier. Un acte écologique, encouragé par l’intercommunalité millavoise : "Il n’y a pas de dispositif de ramassage de sapins comme dans les grandes villes (à Rodez, c’est le cas, ndlr). Nous demandons donc aux habitants d’aller les déposer en déchetterie. Pendant de nombreuses années, nous avons communiqué en ce sens", rappelle une agent de Millau Grands causses.

Pour les citoyens indélicats qui déposent sans scrupules leurs sapins sur le trottoir, comme cela a été le cas cette semaine en centre-ville de Millau, "Quelques agents de la ville les récupèrent, lorsque les équipes tournent la journée". Mais ce geste s’avère loin d’être écologique car "on les retrouve dans les ordures ménagères et donc les habitants payent pour ces ordures", s’agace un agent d’Ecotri, la plateforme de tri installée dans la zone d’activité des Fialets.

Vendu aux professionnels

À la déchetterie, les sapins ne représentent pas un pic d’activité. "Beaucoup de gens possèdent un sapin artificiel. Au final, cela ne provoque pas un tonnage en hausse. On les gère sans soucis comme les déchets verts habituels". Une fois la benne de ces déchets remplie, celle-ci part donc au centre écotri, à quelques kilomètres de là. Le chargement est alors déposé au quai des déchets verts. "Quand nous en avons 300 tonnes, nous faisons venir le broyeur de notre prestataire Veolia. Il broie les déchets, puis ils montent en fermentation pendant trois mois. Ensuite, le gros est séparé du petit pour devenir du compost", détaille l’agent d’Ecotri.

Ce compost est en vente à la plateforme de tri, mais uniquement à destination des professionnels, au prix de 26 € HT la tonne. Les clients sont des maçons, des plaquistes (qui le prennent pour des particuliers, ndlr), des collectivités, des agents d’entretien d’espaces verts… Chaque année, 2 500 à 3 000 tonnes sont broyées, soit un broyage une fois par trimestre. "Le pic d’activité, c’est en octobre et novembre avec la taille. Puis, au printemps et au début de l’été. Mais, en ce qui concerne les sapins, ça fait du volume mais cela représente peu de matière broyée", ajoute l’agent. Somme toute, au printemps, quand vous effectuerez vos nouvelles plantations, c’est peut-être avec un peu de votre sapin de Noël que vous les recouvrerez.

L'immobilier à Millau

1100 €

Beau T4 avec terrasse et garage - Très bel appartement de 113 m² en 2ième é[...]

655 €

T3 avec ascenseur - Centre ville en résidence avec ascenseur, T3 bien ajour[...]

162000 €

MILLAU - Appartement Duplex T6 - Proche centre ville Grand duplex trave[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir