Football

National : Rodez laisse deux points en route

Abonnés
  • Pierre Ruffaut et le Raf ont tenté hier de faire la différence à Cholet. Sans succès.
    Pierre Ruffaut et le Raf ont tenté hier de faire la différence à Cholet. Sans succès. Philippe Le Brech - Philippe Le Brech
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Un nul vierge et des regrets pour les Ruthénois hier soir à Cholet. Ils restent néanmoins sur le podium.

 

Les Ruthénois ont partagé les points hier soir à Cholet (0-0). Une maigre récompense si l’on considère leur domination sans partage pendant la première heure de ce bon match de reprise.
À la pause, les Ruthénois avaient de quoi nourrir des regrets en constatant que le tableau d’affichage n’avait pas encore été débloqué. Ce n’était pas faute d’avoir essayé de battre le gardien Guivarch. Plus entreprenants et bien organisés, ils avaient rapidement démontré que leur réputation de bons voyageurs n’était surtout pas usurpée.
Dès la 6e minute, Bonnet bénéficiait d’un cadeau du capitaine choletais Malaga pour s’en aller défier Guivarch, rapidement sorti pour opposer toute la surface de son corps. Suivait un départ de David à l’extrême limite du hors-jeu. L’attaquant était repris par Seba promptement venu assurer la couverture mutuelle (11e). Déboussolés, les Maugeois étaient réduits au rôle de sparring-partners. Bonnet, une nouvelle fois, se retrouvait en situation de frappe devant Guivarch mais il ne trouvait pas la faille dans un angle fermé (16e).
Voyant ses partenaires de l’attaque en échec, le défenseur latéral Mellot s’offrait une sacrée percée. Parti de la ligne médiane, il repiquait dans l’axe sans opposition ou presque.


Occasions ratées et gardiens en verve


Seulement, Guivarch se fendait d’une jolie parade du pied gauche (18e). Le supplice local ne connaissait guère de répit. Un ballon abandonné au pressing aveyronnais permettait à David de déclencher une lourde frappe suivie d’un réflexe de Guivarch qui repoussait le ballon sur la barre transversale (21e). Frustrés par ce manque évident de réussite, les hommes de Laurent Peyrelade éprouvaient aussi le besoin de trouver le second souffle. Une aubaine pour le SOC qui était crédité de son premier corner à la 36e minute. Comme au match aller (score final 0-1), la défense du Raf se faisait surprendre sur ce coup de pied arrêté et le gardien s’interposait pour annihiler la tentative astucieuse de Rocheteau. Plus équilibré, le second acte a aussi recelé son lot d’occasions franches. Sans surprise, la première double alerte survenait dans la surface de réparation locale. Guerbert s’écroulait et le banc du Raf se levait comme un seul homme (55e). Puis une reprise de David contraignait Guivarch à sauver les meubles (56e).
Finalement, le SOC trouvait des ressources pour jouer enfin sa chance, notamment avec les entrées en jeu simultanées d’Abbas et Lasme. Le premier délivrait un centre parfait sur la tête du second et le portier Desmas sortait une parade de très grande classe (63e). Alors que les deux blocs se fissuraient de partout, la dernière situation chaude était à mettre à l’actif de Malaga, le capitaine choletais dont la reprise de la tête sur corner flirtait avec le poteau droit de la cage ruthénoise (78e).
Pas une si mauvaise opération pour les Aveyronnais donc, toujours troisièmes ce matin. Mais, devant eux, Chambly et Le Mans ont vaincu hier, prenant donc un peu d’avance comptable. Prochain match pour le Raf : vendredi au stade Paul-Lignon (20 heures) face à l’ESSG.
 

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Rodez

331 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Entrée, cuisine avec placard[...]

295 €

Charmant studio rénové et meublé, coin kitchnette.[...]

23500 €

A vendre, parking sous terrain centre ville de Rodez au niveau du tribunal[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir