Pétanque

Il y aurait moins de compétiteurs parmi les joueurs du Bassin ?

  • Terminé le temps où le Bassin faisait peur aux pétanqueurs de tout l’Aveyron.
    Terminé le temps où le Bassin faisait peur aux pétanqueurs de tout l’Aveyron. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Le district de pétanque de Decazeville serait-il sur le déclin ?

Hormis les titres remportés lors des championnats de l’Aveyron des clubs en seniors et vétérans de façon régulière (il faut tout de même le signaler), le grand Bassin ne gagne plus de titres majeurs. En effet, depuis plusieurs années, nos représentants n’arrivent plus à ramener une couronne départementale en tête-à-tête, doublette ou triplette, ni même en mixte.

Quelles en sont les causes ?

Nous avons demandé à des joueurs de donner leur avis. La première chose qui vient à l’esprit, et de manière récurrente, est le manque d’un boulodrome. Soit, une structure couverte permet de s’entraîner tout au long de l’hiver mais cela n’explique pas tout. Le mal semble plus profond.

Pour une partie des interviewés, il n’y a pas eu de relève depuis une vingtaine d’années.

Le Livinhacois Hervé Grès précise : "Comparés aux secteurs de Millau, Creissels et Saint-Affrique, voire de Rodez, nous ne disposons pas de véritables champions de moins de 40 ans. Il n’y a pas eu de renouvellement alors que le niveau global a augmenté. Qui plus est, des licenciés n’ont pas la mentalité championnat, c’est-à-dire ce petit plus qui permet de se transcender lors des phases finales face à l’adversité".

Départs

On évoque encore les départs de plusieurs joueurs qui ont amoindri le district.

Il ressort aussi que des équipes sont parfois mal constituées, n’arrivant pas à trouver le bon feeling pour tirer le meilleur de chacun.

Michel Bayol, licencié au Gua, avance d’autres causes : "Sur le Bassin, il n’y a plus de joueurs à fort tempérament, qui étaient aussi des locomotives pour les plus jeunes comme C. Lafon, A. Mourino, A. Labro, J.-C. Catusse et bien d’autres. Le manque de compétitivité est lié à deux choses : les parties où l’on progresse le plus lors des concours (demis et finales) ne sont plus jouées, on préfère partager. Et nos joueurs chevronnés ne sortent pas assez dans les compétitions majeures, tels les concours régionaux et les Nationaux".

Enfin, une idée a été avancée pour remédier au problème : constituer quatre ou cinq grands clubs, mais cela se ferait au détriment des quartiers et des villages qui perdraient leur âme… pas simple !

Correspondant
L'immobilier à Decazeville

55000 €

A VENDRE-Grand appartement de Type 3 d'environ 90m2 ,traversant, avec bal[...]

81500 €

Immeuble de rapport en parfait état. Ce petit immeuble est composé de deux [...]

106000 €

A VENDRE- Immeuble à usage locatif comprenant local commercial en rez-de- c[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir