Sport

Millau sur le fil face au leader

  • Nuku, auteur d’un essai dimanche, à la façon d’un ailier.
    Nuku, auteur d’un essai dimanche, à la façon d’un ailier. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Au terme d’un match très accroché, le SOM a réussi hier à dominer Mazamet. Une pénalité d’Escalaïs en fin de match a fait basculer la rencontre du bon côté.

Ses partenaires l’ont tous pris dans leurs bras au coup de sifflet final. Gauthier Escalaïs a joué les héros, dimanche, alors que le temps réglementaire était dépassé depuis quatre bonnes minutes. En passant la pénalité de la gagne à 22-23 en défaveur de Millau, le buteur sang et or a permis à son équipe d’empocher un succès mérité face au leader de la poule 5. Si l’habituel ouvreur avait tremblé, le SOM l’aurait eu très mauvaise, tant sa prestation fut de belle qualité tout au long de l’après-midi.

Grosse entame millavoise

C’est bien connu : Millau se met à la hauteur de son adversaire à chaque réception à domicile. Une habitude. Hier, le SOM a donc logiquement fait très bonne figure face au gros morceau tarnais. D’abord au niveau de l’entame. "Certainement la meilleure depuis le début de saison", admettra à l’issue de la rencontre un Didier Chouchan tout juste remis de ses émotions. C’est vrai que Millau a montré beaucoup de volonté, d’engagement et de cohérence au cours de la première demi-heure. Une période récompensée au tableau d’affichage. Les Millavois n’ont pas mis longtemps à mener 12-3 après les essais de Raffanel sur groupé pénétrant (3e) et de Kadous (17e). Costaud sur les mauls, le SOM a dominé son adversaire sans non plus l’asphyxier. Les Millavois ont surtout montré beaucoup de discipline, jusqu’au carton jaune récolté par Abdelkader. Cette sortie, conjuguée à celle, sur blessure, d’Ewen Perraux (côtes), a eu pour effet de rebattre les cartes avant la pause. Caila, pour Mazamet, a ainsi concrétisé le léger temps fort d’une équipe tarnaise froide et pragmatique. Si bien que la mi-temps a été sifflée sur un score de 15-10 pas cher payé en faveur du SOM.

Mazamet, efficace en mêlée et particulièrement rapide dans la transmission, a décidé de mettre davantage de rythme au retour des vestiaires. En l’espace d’un quart d’heure, Millau a ainsi payé cher son léger passage à vide. Farrahia s’est d’abord joué de son vis-à-vis sur l’aile à la suite d’une perte de balle millavoise en mêlée (15-15, 47e), avant qu’Urios, au pied, fasse basculer les siens devant pour la première fois de la partie (15-18, 54e).

L’éclair de Nuku

Le public du parc des sports s’est alors dit que les mouches avaient changé d’âne… Jusqu’à un éclair de Nuku (59e). Le temps d’une action, le Fidjien s’est rappelé qu’il avait été ailier avant de devenir un très rugueux troisième-ligne. Si Millau est repassé devant un court instant (22-18), aussi aidé par l’entrée de sang neuf (notamment celle de Damien Bosc, lire ci-dessous), Mazamet a cru obtenir la victoire sur un ultime essai de Destruels à dix minutes du terme.

Mais Millau a poussé, et finalement réussi à obtenir une pénalité convertie au bout du bout du temps réglementaire. Une démonstration de caractère qui tranche avec ce qu’avait parfois pu montrer le SOM en première partie de saison. 2019 ne pouvait mieux débuter.

Centre Presse
L'immobilier à Millau

615 €

T3 AYROLLE - Centre ville donnant sur cour intérieure, grand T3 avec dépend[...]

435 €

Bd Richard , en 1er étage appartement T2 entièrement rénové. Séjour avec cu[...]

275 €

T2 duplex centre ville - Appartement T2 duplex avec pièce principale coin c[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir