Social

Decazeville : la création de l’association Le Peuple en colère 12 a échoué

  • Une nouvelle réunion doit se tenir prochainement.
    Une nouvelle réunion doit se tenir prochainement. DR / DR
Publié le / Modifié le S'abonner

Nous avions annoncé, il y a quelques semaines, la création en cours de l’association "Le Peuple en colère 12", à l’initiative de la Decazevilloise Camille Laville.

Dimanche, avait lieu à l’Espace Ségalat une réunion, assemblée générale constitutive de cette association, ayant pour objet de "faire remonter toutes les doléances et les revendications des citoyens en haut lieu afin de lutter contre la vie chère. Association apolitique qui mènera des actions de terrain et administratives à but non lucratif".

Mais les choses ont tourné court puisque lors du vote du bureau, Camille Laville, seule candidate à la présidence, n’a pas obtenu la majorité des suffrages (11 votes oui et 16 votes contre) des 27 votants.

Des dissensions sont apparues sur le fait que l’association soit "parallèle" aux Gilets jaunes mais pas Gilets jaunes afin de rassembler d’autres personnes soutenant les revendications des Gilets jaunes mais n’étant pas elles-mêmes Gilets jaunes ; dissension également autour de la caisse des dons offerts pour soutenir le mouvement, et solliciter les services d’un huissier pour valider les quelque 1 900 signatures obtenues pour la pétition exigeant l’avènement du RIC (référendum d’initiative citoyenne).

L’association n’a pas été créée ce dimanche, mais Camille Laville ne baisse pas les bras : "Conformément à ce que j’ai dit en réunion, la caisse a été donnée aux Gilets jaunes de Fontvergnes et les signatures, notamment obtenues avec le travail de terrain d’Audrey Laville, ont été laissées aux Gilets jaunes de Laubarède pour être déposées prochainement en mairie".

Une nouvelle réunion pour la création de l’association aura lieu prochainement ; la date n’est pas encore fixée.

Lettre du Président : le flop

Mobilisés encore hier aux giratoires de Fontvergnes à Decazeville et de Laubarède à Viviez, les Gilets jaunes brocardent la lettre aux Français d’Emmanuel Macron : "De l’enfumage ! C’est fait pour gagner deux mois pour un éventuel essoufflement du mouvement. C’est organisé par deux ministres, personne de la base ; les maires ne savent même pas comment l’organiser. Macron dit poser les questions, surtout pas celles qui fâchent (rien sur l’ISF ou les retraités) et dit déjà les réponses en écartant du débat ce qui a déjà été fait.

Il faut des représentants, cela écarte le plus grand nombre. Il faudrait au moins que ce soit fait au Laminoir de Decazeville et pas en mairie pour que chacun puisse voir le débat !".

B.-H.S-P.
L'immobilier à Decazeville

55000 €

A VENDRE-Grand appartement de Type 3 d'environ 90m2 ,traversant, avec bal[...]

60500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Proche Lycée,Hôpital ,belle bâtisse d'environ 180 m2 h[...]

541 €

LOCATION APPARTEMENT DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir