Rugby XV

Stade Rodez Aveyron : stop à l’indiscipline

Abonnés
  • L’expérience de Williams doit être utile au groupe sang et or.
    L’expérience de Williams doit être utile au groupe sang et or. Archives JLB / Archives JLB
Publié le / Modifié le S'abonner
Une fois de plus dimanche à Nîmes, le manque de discipline des Ruthénois leur a été très préjudiciable, peut-être même leur a-t-il coûté un succès en terre gardoise. Pourtant, le groupe sang et or travaille à améliorer cela.

Vingt minutes en infériorité numérique c’est trop, c’est beaucoup trop ", pestait hier encore le coach ruthénois Arnaud Vercruysse. D’autant que c’est une récurrence depuis le début de la saison, les cartons jaunes et rouges pleuvent sur le XV du piton, une spécificité assez nouvelle à Rodez qui, évidemment, ternit les prestations allant même jusqu’à faire perdre des points au classement, comme dimanche à Nîmes où on ne peut s’empêcher de croire à une issue plus favorable que ce point de bonus défensif obtenu (défaite 20-14) si Fromenteze et les siens n’avaient pas commis autant de fautes.

Du mieux dans l’état d’esprit

Deux cartons jaunes reçus en terre gardoise, dont le second pour Bester, qui ont ainsi ajouté de la difficulté ; Nîmes marquant son seul essai juste après la sortie pour dix minutes du trois-quart centre aveyronnais. "Il faut qu’on soit beaucoup plus coquin là-dessus ", lâche l’entraîneur du SRA alors que ses hommes s’illustrent trop souvent de la mauvaise des manières dans ce domaine, soit par maladresse, soit par moment d’égarement ou autres. Pourtant, Arnaud Vercruysse et le staff sang et or tentent d’endiguer ce phénomène qu’ils ont diagnostiqué il y a un bon moment déjà. "On essaie d’améliorer les choses notamment en faisant intervenir un arbitre lors de nos séances d’entraînement." Andrien Mazet en l’occurrence, licencié au club. Au rayon des bonnes nouvelles, l’état d’esprit affiché par l’équipe rouergate laisse ainsi présager d’un avenir davantage serein. Vercruysse avait prévenu avant ce dimanche : ne pas débuter le match à Nîmes dans les mêmes dispositions mentales qu’à Narbonne ou à Blagnac précédemment (pour deux gros revers) où "on était parti vaincu d’avance ". Alors, satisfait coach ? " Satisfait n’est pas vraiment le terme. Mais, oui les objectifs et les choix de jeu ont correspondu aux hypothèses de départ, avec en plus un avantage au score." "Si on était arrivé à se montrer plus discipliné et à éviter deux ou trois approximations techniques… ", ne peut s’empêcher de repréciser l’ancien demi-de-mêlée.

Place désormais à un dimanche de repos avant de recevoir l’ogre de la poule, leader invaincu, Valence-Romans, le 27 janvier à Paul-Lignon.

La tuile

Benoît André blessé à la cheville. Sorti à Nîmes avant même la 10e minute, le précieux talonneur Benoît André s’est lourdement blessé à la cheville, allant jusqu’à faire un passage aux urgences de l’hôpital gardois. "C’est le gros point noir de ce match, explique son coach. C’est au moins une grosse entorse. Il a mal et elle est très enflée. Cela nécessite des examens complémentaires mais c’est a minima entre deux et six semaines d’indisponibilité."

Aurélien Parayre
L'immobilier à Rodez

189000 €

Magnifique appartement de Type 4 situé dans le quartier très recherché de l[...]

665 €

Situé dans un quartier calme et agréable, appartement de type 4 traversant [...]

177000 €

Exclusivité.Sur le Tour de ville de RODEZ, dans résidence avec ascenseur, s[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir