Cinéma

Decazeville : La Strada s’apprête à fêter son millionième spectateur

  • Arnaud Segond, le directeur de La Strada, le cinéma de Decazeville, aux côtés de Ralph et sous l’affiche du film le plus attendu de l’année 2019 et qui risque de faire le buzz.
    Arnaud Segond, le directeur de La Strada, le cinéma de Decazeville, aux côtés de Ralph et sous l’affiche du film le plus attendu de l’année 2019 et qui risque de faire le buzz. MCB / MCB
Publié le / Modifié le S'abonner
Malgré une fréquentation un peu moindre, La Strada a réalisée l’an dernier sa 3e meilleure année depuis 2006.

Même si la fréquentation globale de La Strada pour 2018 est en légère baisse (-5,5 %), l’emblématique cinéma de Decazeville a tout de même vécu sa troisième meilleure année depuis son ouverture fin 2006. Ce sont "Les Tuche 3" qui ont comptabilisé le plus d’entrées l’an dernier avec 3 536 spectateurs. Suivent "Le Chtite famille" et "Taxi 5". "Ce sont surtout les comédies familiales et plus spécialement les françaises qui attirent les gens ainsi que les dessins animés", commente Arnaud Segond, son directeur. C’est pour cette raison qu’en 4e et 5e positions, on retrouve "Astérix et le secret de la potion magique" et "Les Indestructibles". Les 88 600 entrées de 2018 (comparées aux 93 000 de l’année record) s’expliquent par le mondial de foot conjugué à la météo très clémente de l’automne qui n’a pas incité les familles à s’enfermer dans les salles obscures.

Art et essai

Pour 2019, le très attendu "Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu", en salle fin janvier, devrait faire le buzz tandis que "Ralph 2.0" et "Dragon 3" pourrait compléter le trio de tête de cette année à venir. Arnaud Segond attend aussi impatiemment le dernier "Star Wars" et la nouvelle "Reine des neiges" en fin d’année qui devraient affoler les compteurs. " Globalement, on est content ", confie le directeur de La Strada qui travaille aussi, en parallèle de ces gros succès commerciaux, avec des films art et essai ainsi qu’à l’éducation à l’image auprès du jeune public. " Il faut préparer le public de demain pour un tout autre cinéma que celui du loisir mais pour l’art et essai ", insiste-t-il. Dans cette optique, les plus grands travaillent sur le 7e art dans un atelier au lycée qui donnera naissance au festival Ciném’art le premier week-end de février. "On aide aussi les structures qui font de la réalisation au travers d’un concours du court-métrage pour les jeunes de moins de 25 ans", précise le directeur. Ainsi, le 23 janvier sera une soirée importante à La Strada avec, à partir de 18 heures, une rencontre dédiée à la création audiovisuelle par des jeunes Aveyronnais avec des professionnels et la projection de

trois courts-métrages. Le premier réalisé par des jeunes de la Mecs l’Oustal à Sainte-Croix avec Tristan Francia, auteur et réalisateur, le deuxième par l’atelier Cinémwa des jeunes adhérents de la MJC d’Onet-le-Château et le scénariste Alain Layrac, enfin le troisième par l’atelier cinéma du lycée La Découverte, animé par Jacques Tournebize et Rémy Romain, prof de philo. En seconde partie de soirée, à 20 h 30, projection du film "Héroïnes", d’Alain Layrac, suivie d’un échange et de trois autres courts-métrages. "Le but de ces actions est de donner des clés pour des films moins faciles d’accès", résume Arnaud Segond.

Suspense

Événement aussi en 2019, La Strada s’apprête à célébrer son millionième visiteur, probablement durant l’été. "En douze années d’exploitation, c’est un très beau chiffre, on fera quelque chose de particulier", confie Arnaud Segond, qui pour l’instant n’en dira pas plus…

Outre ses trois salles de trois jauges différentes (240, 122 et 85), La Strada compte une magnifique salle d’exposition. C’est l’association Porteurs des toiles qui gère cet espace et propose une exposition différente chaque mois dans le but d’initier à l’art le public qui vient au cinéma.

Les expos alternent entre un artiste reconnu et un collectif d’amateurs "afin que tout le monde puisse s’exprimer", insiste Arnaud Segond. Le 2 février prochain, aura lieu le vernissage de la prochaine exposition.

Chaque mois une exposition

Outre ses trois salles de trois jauges différentes (240, 122 et 85 places), La Strada compte une magnifique salle d’exposition. C’est l’association «Porteurs des toiles» qui gère cet espace et propose une exposition différente chaque mois dans le but d’initier à l’art le public qui vient au cinéma. Les expos alternent entre un artiste reconnu et un collectif d’amateurs « afin que tout le monde puisse s’exprimer », insiste Arnaud Segond. Le 2 février prochain, aura lieu le vernissage de la prochaine exposition.

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Capdenac-Gare

225000 €

Maison de type 7,située dans un quartier calme. Elle se compose au rez-de-c[...]

225000 €

Sur les hauteurs de Capdenac Gare, maison récente (2016) de 100m² habitable[...]

Toutes les annonces immobilières de Capdenac-Gare
Réagir