Vie pratique - Conso

Naissances, décès, mariages, espérance de vie: la France en chiffres

  • En 2018, on a célébré 235.000 mariages dont 229.000 mariages hétérosexuels et 6.000 mariages homosexuels
    En 2018, on a célébré 235.000 mariages dont 229.000 mariages hétérosexuels et 6.000 mariages homosexuels ragıp ufuk vural / Istock.com -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - La France comptait 67 millions d'habitants au 1er janvier 2019 (66.993.000 exactement), selon les estimations de l'Insee publiées mardi. Voici les chiffres clés des naissances, décès, mariages, et de l'espérance de vie:

POPULATION
- La population française a atteint 66.993.000 habitants au 1er janvier, soit 64.812.000 résidents en métropole et 2.181.000 dans les départements d'outre-mer.

- La croissance de la population se réduit d'année en année: +0,3% en 2018 et 2017 après 0,4% par an entre 2014 et 2016 et 0,5% par an entre 2008 et 2013.

- 758.000 bébés sont nés en 2018, soit 12.000 de moins qu'en 2017 (-1,5%). Le nombre de naissances baisse tous les ans depuis 4 ans mais à un rythme ralenti: -14.000 naissances en 2017, -15.000 en 2016 et -20.000 en 2015.

- Le nombre de décès s'établit en 2018 à 614.000, soit 8.000 de plus qu'en 2017. L'avancée en âge des "baby boomers" des années d'après guerre se traduit par une hausse continue du nombre de décès depuis le début des années 2010.

- Le solde naturel (les naissances moins les décès) reste positif à 144.000. Mais il n'a jamais été aussi bas depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

- Le solde migratoire (les arrivées moins les départs) est estimé à 58.000 personnes.

- La France restait au 1er janvier 2018, le deuxième pays le plus peuplé de l'Union européenne derrière l'Allemagne (82,9 millions d'habitants). Cette dernière a gagné 328.000 habitants en 2017 malgré un solde naturel déficitaire (148.000).

C'est le Royaume Uni qui a gagné le plus d'habitants en 2017 (429.000 habitants). Sa population atteint 66,2 millions en 2018.

FÉCONDITÉ, MARIAGES
- La fécondité baisse pour la 4e année consécutive, à 1,87 enfant par femme en 2018, contre 1,90 en 2017. Elle était relativement stable entre 2006 et 2014, oscillant autour de 2 enfants par femme.

- En 2016, la France reste le pays de l'UE à la fécondité la plus élevée (1,92), devant la Suède (1,85) qui dépasse l'Irlande (1,81).

- L'âge moyen des femmes à l'accouchement continue d'augmenter, à 30,6 ans en 2018 contre 29,8 ans dix ans plus tôt.

- La baisse de fécondité des femmes en âge de procréer (de 20 ans à 40 ans) est la principale explication de la diminution de la natalité mais le recul du nombre de naissances est aussi dû en partie à l'arrivée dans cette tranche d'âge de générations moins nombreuses: elles sont 8,4 millions en 2018 contre 9,1 millions vingt ans plus tôt.

- En 2018, on a célébré 235.000 mariages dont 229.000 mariages hétérosexuels et 6.000 mariages homosexuels (7.200 en 2017). Le "rattrapage" observé juste après la légalisation du mariage homosexuel en 2013 semble s'effacer: on observe une baisse du nombre de mariages homosexuels et une légère augmentation des mariages hétérosexuels depuis deux ans. En 2016, 194.000 Pacs ont été conclus, dont 7.000 entre personnes du même sexe.

ESPÉRANCE DE VIE, VIEILLISSEMENT
- L'espérance de vie à la naissance a progressé pour les hommes depuis 2014 de 0,2 années, à 79,2 ans en 2018 mais a régressé pour les femmes, à 85,3 ans en 2018 contre 85,4 ans quatre ans plus tôt.

L'écart d'espérance de vie entre hommes et femmes a tendance à se resserrer depuis plusieurs années. Il était de 5,9 ans en 2018, à comparer avec 6,7 ans en 2008 et 7,7 ans en 1998.

L'espérance de vie des femmes en France reste toutefois l'une des plus élevées d'Europe, tandis qu'elle n'arrive qu'en neuvième position pour les hommes.

Dans les conditions de mortalité de 2018, un homme de 60 ans vivrait encore 23,2 ans en moyenne, et une femme 27,6 ans. Au 1er janvier 2019, une personne sur cinq en France a 65 ans ou plus.

Réagir