Social

La Poste : les négociations suspendues jusqu’à demain

Abonnés
  • Daniel Mickaël et Laurence Cahors (CGT).
    Daniel Mickaël et Laurence Cahors (CGT).
Publié le / Modifié le S'abonner

Ouvertes lundi après le dépôt de grève illimitée pour le 21 janvier, les négociations entre la direction locale de La Poste, les salariés et le syndicat CGT n’ont toujours pas abouti hier. Elles sont suspendues jusqu’à demain.

"L’embauche de deux personnes a été actée sous réserve de validation d’un protocole ; mais cela ne suffit pas, car au regard des documents fournis sur les temps partiels et départs à la retraite, nous seront encore en déficit de six personnes en mai. Cela aura un impact négatif sur les tournées ; ce qui est déjà le cas, puisque plusieurs tournées ont été concernées à Decazeville, Aubin, Boisse-Penchot, Sénergues. Sur une tournée d’Aubin, une usagère, en un mois, n’a pas eu son courrier durant six jours. Je vais écrire aux élus des communes concernées pour les prévenir que les usagers vont pâtir du déficit de personnel. Je suis par ailleurs indignée de n’avoir aucune réponse de la Direccte. J’espère qu’un accord sera trouvé cette fin de semaine car, à défaut, une assemblée générale sera réunie pour décider du début de la grève illimitée dès lundi prochain", indique Laurence Cahors (CGT).

Réagir