Education

Olympiades des métiers paysagistes : la longue route vers Kazan pour les lycéens rignacois

  • Laurent Burguière, Julien Fontanelli, Joseph Stramare, Baptiste, Louis et Jean-Marc Volpelier décryptent le sujet qui sera modifié au dernier moment à près de 30 %.
    Laurent Burguière, Julien Fontanelli, Joseph Stramare, Baptiste, Louis et Jean-Marc Volpelier décryptent le sujet qui sera modifié au dernier moment à près de 30 %. CPA / CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

On pensait que la route des Olympiades des métiers paysagistes vers la Russie était ouverte en grand pour les élèves du lycée. Que nenni ! Les champions de France Baptiste Fabre et Louis Solignac vont avoir une nouvelle étape à franchir.

Les responsables nationaux ont décidé, malgré leurs huit points d’avance de les remettre en compétition avec le binôme qui a terminé deuxième. Pour l’instant, le binôme rignacois est sûr d’aller à Kazan : " Ce sera soit comme titulaire soit comme remplaçant" explique Jean-Marc Volpelier, l’enseignant local et coach de Midi-Pyrénées.

Une situation que le conseiller en bois Joseph Stamare n’approuve pas et n’apprécie pas : "Ce n’est pas normal, ils sont champions de France, c’est eux qui doivent représenter la France."

Compétition sportive

Effectivement, dans tous les sports, on n’a jamais vu le champion remettre son titre en jeu face à son second qu’il a déjà battu ! Car, pour ces Olympiades des métiers, il s’agit aussi d’une compétition sportive. Les deux élèves sont inscrits à la salle des sports de Rodez pour des exercices cardiovasculaires, de musculations, d’étirements. Dimanche 20 janvier, ils se rendront à l’Insep à Paris pour des tests médicaux. Une vraie compétition sportive puisqu’ils intègrent l’équipe de France avec les gagnants des 57 autres métiers représentés : ils auront des coachs techniques, des coachs mentaux, des préparateurs physiques et autres : "La compétition va durer trois jours et demi, il faut se baisser, se relever, s’agenouiller et supporter la tension nerveuse", déclare Laurent Burguière, l’autre enseignant local.

Les deux champions se sont donc remis au travail pour préparer ce que Jean-Marc Volpelier appelle "une semaine de confirmation". Du 4 au 8 février, ils se rendront en Vendée à La Roche-sur-Yon pour battre à nouveau le binôme angevin qui leur sera opposé. Battre, c’est le terme qu’ils ont employé car ils sont comme tous les sportifs qui affirment qu’une compétition, ça ne se dispute pas, ça se gagne ! Comme eux, les membres de l’encadrement sont confiants à l’image de Julien Fontanelli, le coach de Languedoc – Roussillon : "Ils restent sous pression mais ils en ont encore sous le pied."

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Rignac

240000 €

Avis aux amateurs de pierres !Au cœur d'un environnement calme et agréable,[...]

325 €

LOCATION APPARTEMENT RIGNAC SANS FRAIS D AGENCE - 3 Pièces situé à 20 minut[...]

163500 €

A 5mn de Rignac et 25mn de Rodez. Corps de ferme à finir de rénover de 140m[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir