Éducation

Le trio "Le Consort" en ambassadeur de la musique

Abonnés
  • Louise a dévoilé les secrets  de la viole de gambe à son jeune public.
    Louise a dévoilé les secrets de la viole de gambe à son jeune public.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Outre l’accueil en résidence d’artistes et des concerts de très haut niveau, l’association pour la Renaissance du Vieux Palais, chère à Philippe Meyer, propose des médiations pédagogiques envers de nombreux publics.

Aller vers pour faire venir", telle est la motivation première de ces actions visant à faire découvrir le monde de la musique classique, proposées à seule fin de susciter une véritable demande sur le territoire. En espérant en récolter les fruits dans quelques années. Même si les premiers signes sont encourageants.

Pour Magali Lacoste, déléguée de l’association, cela fait obligatoirement partie du contrat passé avec les divers artistes. Une clause souvent nouvelle pour eux mais dont ils s’acquittent avec grand plaisir. De son côté, l’association s’attache à faire que toutes ces interventions soient bien préparées et construites avec les référents du public participant (hôpitaux, maisons de retraite, centres sociaux, associations du territoire, écoles, écoles de musique…).

Une expérience enrichissante

Une facette de leurs prestations en Aveyron, que Justin Taylor et ses deux complices du trio "Le Consort" Sophie Bardonnèche et Louise Pierrard ont vécu avec beaucoup d’enthousiasme. Pour Justin, "la musique classique passe pour être réservée à certaines catégories de public. Un préjugé qu’il faut démystifier. La volonté affichée par l’association du Vieux-Palais de l’ouvrir au plus grand nombre ne peut qu’aller dans le bon sens car actuellement le public des néophytes fait rarement le premier pas. Il faut absolument aller le chercher". Ces trois jeunes musiciens ne manquent pas aussi, de mettre en avant le plaisir qu’ils ont eu à "échanger, à lever des barrières", à mieux cerner ce qui intéresse enfants ou adultes".

Alors que la musique baroque passe pour un registre complique et souvent inaccessible, de petits morceaux courts, variés et expliqués trouvent un magnifique écho.

L’art plastique en complément

En parallèle, les ateliers d’arts plastiques conduits par Sophie Palisson visaient à proposer indirectement une autre approche de l’art musical.

Avec des matériaux simples (café moulu, sable, crayons…) les enfants de l’école primaire ont fait preuve de beaucoup d’imagination sur différents tempos d’une œuvre musicale.

Tout cela à travers le jeu et en respectant le cahier des charges pédagogiques élaboré avec le concours de la conseillère pédagogique en charge de l’éducation musicale aux services académiques de l’Éducation.

L'immobilier à Espalion

182700 €

Magnifique maison de caractère d'environ 110 m2 entièrement rénovée avec go[...]

540 €

Situé proche du centre ville, appartement lumineux de type 4 d'environ 80m2[...]

120000 €

Vous serez séduit par sa magnifique vue !! Appartement de type 3 en duplex [...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir