Animation

Le "Mal" de Saint-Affrique s’attaque aux amateurs de jeux millavois

Abonnés
  • Lionel Cauquil devant sa bibliothèque de jeux. Dans son bureau, il en expose plus de 200.
    Lionel Cauquil devant sa bibliothèque de jeux. Dans son bureau, il en expose plus de 200. E.T. / E.T.
Publié le / Modifié le S'abonner
Rencontre avec l’un des animateurs du Ministère des affaires ludiques.

C’est un Mal qui n’en est pas vraiment un, l’acronyme cache en réalité une association qui vous veut du bien. Le Ministère des affaires ludiques est né à Saint-Affrique. à la dissolution d’une association qui était en possession de près d’un millier de boîtes de jeux de société, l’équipe du Mal à décidé de se consacrer à la promotion du jeu dans tout le sud-Aveyron. Elle a pour but de faire jouer et créer des liens par le biais du jeu "moderne".

"Les jeux à l’ancienne, c’est fini, depuis un certain nombre d’années maintenant il y a une vraie révolution dans le monde du ludique. Il sort près de mille jeux nouveaux chaque année, la France est aux premières loges avec l’Allemagne et les états-Unis dans le développement de nouveaux concepts", commente Lionel Cauquil, secrétaire et animateur de l’association.

Depuis le mois de novembre, tous les 15 jours, les animateurs apportent leurs jeux à Millau alternativement au Ping Pong Cowork et à la brasserie OKFé mais aussi à Saint-Affrique, Saint-Sever-du-Moustier et Saint-Félix-de-Sorgues. "On invite tout le monde à venir essayer, il y a des jeux pour tous les goûts et pour toutes les envies", explique Lionel Cauquil. Qui est présent dès qu’il peut pour animer les soirées organisées par l’association.

"Quand j’accueille les gens, je leur demande d’abord ce dont ils ont envie : rire, jouer avec les mots, calculer, ne vraiment pas se prendre la tête ou réfléchir", détaille-t-il. Fin connaisseur de sa bibliothèque de jeux, il propose alors un jeu adapté à l’envie et aux attentes du public.

"Une fois les règles du jeu intégrées, avec tact : il ne faut pas tout donner d’un coup, en général, après la première partie, ils en redemandent", ajoute tout sourire ce passionné.

"On connaît notre bibliothèque de jeux, et on a aussi une vingtaine de jeux qui sont des “best sellers”. Ceux là ils marchent à tous les coups."

"Le jeu, ça brise les barrières sociales et générationnelles, tout le monde est sur un même pied d’égalité. Dans les jeux modernes, c’est le joueur qui joue, il n’y a plus autant de place au hasard." L’homme est intarissable sur le sujet : "Si tu gagnes, c’est que tu as été bon !"

Et pour les autres ? "Ne jamais oublier que pour qu’il y ait un gagnant, il faut des perdants !" Tout le monde est donc bienvenu, joueur ou pas, pour se faire plaisir aux soirées jeux du Mal.

Il est possible d’adhérer à l’association pour 2€. Participation libre.

JDM
L'immobilier à Millau

345 €

APPARTEMENT TYPE 2 - Au quatrième étage d'un immeuble en centre ville de Mi[...]

350000 €

Prestations haut de gamme pour cet appartement T3 de 100m² habitables, situ[...]

435 €

Bd Richard , en 1er étage appartement T2 entièrement rénové. Séjour avec cu[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir