Santé

Qu’est-ce qu’une cœlioscopie ?

  • Qu’est-ce qu’une cœlioscopie ?
    Qu’est-ce qu’une cœlioscopie ?
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Une cœlioscopie est une technique chirurgicale mini-invasive qui vise à observer l’intérieur de l’abdomen. Lorsqu’il est effectué dans un but diagnostique, l’examen permet de rechercher une anomalie indécelable par d’autres moyens.

La cœlioscopie est une méthode chirurgicale peu invasive employée dans un but diagnostique ou opératoire. Elle permet ainsi notamment de mener à bien un geste médical dans le cas de pathologies gynécologiques ou digestives, sans ouvrir l’abdomen. Cette technique est fréquemment utilisée en cas de grossesse extra-utérine, de kyste ovarien, d’endométriose ou d’adhérences. Mais aussi en cas d’appendicite aiguë ou d’hernie inguinale par exemple.

Les progrès de la cœlioscopie opératoire permettent désormais d’envisager des gestes plus complexes comme l’ablation de l’utérus (hystérectomie) ou d’un rein (néphrectomie) par exemple.

Comment se déroule une cœlioscopie

L’opération est toujours menée sous anesthésie générale. Elle débute par une incision au niveau du nombril, par laquelle est introduite une fine aiguille creuse dans la cavité abdominale. Du gaz carbonique passe à travers l’aiguille, et la paroi de l’abdomen se soulève. C’est ensuite par cette ouverture qu’est insérée une minuscule caméra. Le but est d’examiner l’intérieur de l’abdomen. Grâce à son diamètre de seulement quelques millimètres, cet appareil autorise des interventions mini-invasives. Dans le cas d’une opération chirurgicale, des incisions supplémentaires entre 5 mm et 12 mm sont réalisées. Elles permettent d’insérer les instruments nécessaires à ces opérations, dont certaines sont de plus en plus complexes.

Des risques ?

Lors de l’examen, des plaies graves des organes internes de l’abdomen– mais c’est très exceptionnel – peuvent se produire, nécessitant une intervention chirurgicale et/ou une transfusion sanguine. Dans les suites de la cœlioscopie, un hématome ou un abcès peuvent également se former autour de la cicatrice. La survenue d’une phlébite ou d’une embolie pulmonaire reste exceptionnelle.

Destination Santé
Réagir