Sociéte

Le projet d’accueil d’une famille réfugiée se construit

Abonnés
  • Solidarité face aux drames vécus par les réfugiés.
    Solidarité face aux drames vécus par les réfugiés.
Publié le / Modifié le S'abonner

Le 25 janvier une réunion a permis une avancée sur le projet d’accueil à Villecomtal d’une famille réfugiée. Il a été présenté l’origine et l’état d’avancement de ce projet, né d’une volonté assez largement partagée de ne pas accepter comme fatalité les tragédies humaines liées aux mouvements migratoires.

Précédemment, une réunion avait été organisée avec le conseil municipal au cours de laquelle, la présidente et la secrétaire de l’association "Bienvenue à Conques", qui a permis l’accueil dans d’excellentes conditions, d’une famille de réfugiés érythréens, ont présenté leur action et répondu à de nombreuses questions. Cette première réunion d’information et de réflexion, ouverte à tous, avait pour but de présenter le projet et voir comment avancer ensemble dans sa construction. Christel Laché et Chantal Hirschauer de "Bienvenue à Conques" étaient présentes pour accompagner la démarche et répondre aux questions.

Créations de deux groupes

Face à certaines craintes, il a été confirmé que le fait d’accueillir des personnes contraintes à fuir leur pays, n’incombe en rien à l’attention portée aux habitants de Villecomtal, à ces "voisins". Bien au contraire, il a été démontré à Conques que le réseau qui s’est constitué autour de la famille d’Erythréens a permis de tisser des liens forts entre Conquois. Katia Falcao a présenté une synthèse clarifiant les connaissances sur les différentes catégories de "migrants". À l’intérieur de ce groupe, figurent la catégorie des réfugiés et les demandeurs d’asile.

Les personnes qui demandent le droit d’asile fuient leur pays pour des menaces graves définies par les textes internationaux, avec impossibilité de protection dans leur pays d’origine. Leur accueil et les règles qui s’appliquent à leur cas ne dépendent pas d’une politique nationale mais de conventions internationales, en particulier la convention de Genève de 1951 et son Protocole de 1967. Concrètement, à Villecomtal, l’idée actuelle serait d’accueillir des réfugiés qui sont légalement sur le territoire français. Étant donné le manque d’informations sur les démarches à suivre pour cet accueil, il a été décidé de prendre d’abord rendez-vous avec les services de l’État avant de créer l’association, support incontournable.

Pour poursuivre la réflexion, deux groupes ont été prévus. Groupe "préfecture", responsable : Françoise Costes, costesfrançoise@orange.fr. Objectifs du groupe, prise de contact avec la préfecture pour bien comprendre les options qui s’offrent à Villecomtal, informer le maire et préparer la réunion du maire à la préfecture.

Groupe "réseau associatif", responsable : Charlotte Guiot

cheurcharlotte@hotmail.fr

L’objectif du groupe est de répertorier les organismes d’appui, Cada, Accès logement, Jamais sans toit, Pastorale des migrants du diocèse, La Pantarelle… Une prise de contact avec les associations est engagée pour bien comprendre les options qui s’offrent au village de Villecomtal. Les deux groupes feront un compte rendu lors de la prochaine rencontre, le 18 février, à 20 h 30, à la maison de la santé ou à la salle paroissiale (à confirmer).

L'immobilier à Villecomtal

52000 €

BAISSE DE PRIX Secteur Vallon: Maison de village de type 4 d'environ 90[...]

25000 €

Dans Villecomtal, très jolie village du Vallon à seulement 25min de Rodez, [...]

Toutes les annonces immobilières de Villecomtal
Réagir