Agroalimentaire

La coopérative de Laguiole "est à un tournant"

Abonnés
  • Yves Soulhol a endossé la blouse blanche comme on revêt le maillot pour Laguiole.
    Yves Soulhol a endossé la blouse blanche comme on revêt le maillot pour Laguiole. oc -
Publié le / Modifié le S'abonner

Yves Soulhol est le nouveau directeur général de l’Union fromagère, leader de l’aligot. Rencontre.

Arrivé le 1er octobre dernier, Yves Soulhol voit devant. Ce qui ne veut pas dire grand. Venant du géant groupe Sodiaal, Yves Soulhol n’a pour autant pas l’ambition de la démesure. "La notoriété c’est la qualité. Nous, on fait du sur-mesure et en série". Son parcours (lire par ailleurs) et son discours avec pour leitmotiv "communauté des destins" collent à l’esprit de l’Union fromagère, à taille humaine.

Une entreprise à taille humaine justement avec les valeurs qu’il pressentait a motivé sa demande. " Je n’ai pas été déçu, c’est ce que j’ai trouvé dans l’esprit des salariés comme des producteurs avec une équipe de direction soudée et motivée ".

Son expérience en appellation d’origine protégée (AOP) chez Sodiaal n’est pas, non plus, anodine. " J’ai travaillé sur l’AOP par goût et conviction. J’aime faire plaisir aux gens, je suis épicurien, j’aime les plaisirs de la table. Quand on connaît cela, on connaît Laguiole, l’histoire que doit la coopérative à Jean Valadier ".

Renouvellement des machines, investissement en marketing

Aller de l’avant, tel est le dessein d’Yves Soulhol, surtout quand on est à un tournant. "Le marché a beaucoup évolué. On a la chance d’avoir des consommateurs réceptifs, de correspondre à la demande sur le bien-être animal, la proximité et la qualité mais on n’est plus tout seul. On est à un tournant".

Pour cette raison, le nouveau directeur général envisage d’investir sur le renouvellement des machines et sur le marketing. "L’objectif est d’aller chercher les jeunes et de capter les centres urbains". Le produit développé des "Galets", soit l’aligot en petite portion et surgelé est un exemple. L’Union fromagère veut développer ce type de produits pour l’apéritif. Mêler qualité et convivialité. "S’il n’y a pas la qualité, les gens ne reprennent pas".

Projet d’extension zone de la Poujade

L’autre projet, à moyen terme, concerne la production en créant une extension dans la zone de la Poujade pour donner forme à deux sites distincts : l’un sur les fromages, l’autre sur l’aligot qui, avec 2 000 tonnes par an, porte la coopérative. Avec la moitié du marché en grande distribution et l’autre auprès du petit commerce, l’Union fromagère fait le grand écart mais c’est aussi la nécessité de la polyvalence. Et à ce jeu, l’export qui représente 5 % du marché a quelques débouchés en vue comme l’Argentine, le Japon mais "comme les secrets de fabrication", Yves Soulhol n’en dira pas plus. Quant à la machine à aligot, celle-ci ne l’inquiète pas : "Ce n’est pas gênant, on est sur l’aligot de qualité". Cette qualité et son histoire qui permettent de rester le premier du secteur.

Banque verte et groupe Sodiaal

Yves Souhol est né à St-Céré dans le Lot de parents agriculteurs. BTS agricole à Bordeaux, Droit rural à Toulouse, ingénieur finance sup de co à Clermont-Ferrand, il a exercé quinze ans au crédit Agricole dans la gestion du patrimoine, de l’analyse de crédit, marketing, puis a rejoint le groupe Sodiaal où il est devenu responsable de la branche AOP (Appellation d’origine protégée). Dans son parcours, il confie « avoir croisé beaucoup d’Aveyronnais » ; quoi de plus normal en ayant exercé chez Sodiaal, le voilà maintenant qu’il débute l’aventure sur l’Aubrac.

Repères

15 mars 1960, fondation de la coopérative Jeune Montagne à La Terrisse.

1969, aménagement dans les locaux actuels.

1982, conception de l’aligot surgelé avec Michel Bras.

1990, création de la SARL traiteur Aubrac Aligot.

2012, entrée de la coopérative de Thérondels (créée en 1946) dans l’Union fromagère et ouverture de l’atelier zone de la Poujade à Laguiole.

130 salariés.

145 producteurs pour 74 exploitations à Jeune Montagne et 14 à Thérondels.

25 millions de chiffre d’affaires.

20 à 22 millions de lait collectés.

4 % de croissance annuelle.

17 mars, 33e édition des Traces, la rando gourmande affiche déjà complet.

L'immobilier à Laguiole

30250 €

Appartement dernier étage au pied des pistes de la Source à Laguiole.Ce log[...]

32600 €

Appartement de Type 1 avec belle exposition et vue sur les pistes de la Sta[...]

43300 €

Situé sur la commune de LAGUIOLE, à voir au plus vite ce corps de ferme, à [...]

Toutes les annonces immobilières de Laguiole
Réagir