Soldes d’hiver

Rodez : "Les commerçants sont contents malgré le contexte"

  • Pour Fabrice Cabot, coprésident de l’association Cassiopée,  après un mois de soldes, le bilan est positif.
    Pour Fabrice Cabot, coprésident de l’association Cassiopée, après un mois de soldes, le bilan est positif. Archives JAT -
Publié le / Modifié le S'abonner
Fabrice Cabot, coprésident de l’association des commerçants Cassiopée aux côtés de Frédéric Saleil, revient sur cette période particulièrement importante.

Commencée mardi 9 janvier, les soldes d’hiver s’achèvent dans quatorze jours.

Si les commerçants ruthénois estimaient que la période des fêtes leur avait été propice, celle en cours leur est également profitable selon Fabrice Cabot, coprésident de l’association Cassiopée, aux côtés de Frédéric Saleil. Surtout, ce moment reste primordial, pour les commerçants eux-mêmes et la vie du centre-ville, malgré les différents rabais, autre que les soldes, qui peuvent ponctuer l’année.

Alors que les soldes se terminent mardi 19 février quel constat pouvez-vous faire après un mois de rabais dans les différents commerces ruthénois ?

Je dirais que la plupart des commerçants que j’ai pu rencontrer sont contents, et que les clients sont au rendez-vous, malgré le contexte qui peut paraître difficile.

Si certains n’ont pu ne pas être totalement satisfaits, je crois qu’il ne faut pas faire des exceptions, des généralités.

Vous évoquez le contexte général : le mouvement des gilets jaunes a-t-il eu un impact sur le commerce en centre-ville ?

Pas spécialement. Même si le mouvement a pu dissuader l’accès aux commerces certains samedis. Je dirais que cela participe plus d’un contexte général, une morosité ambiante qui ne favorise pas toujours le commerce et les commerçants. L’état d’esprit n’est pas forcément au rendez-vous.

Les commerçants peuvent-ils y remédier, par quels moyens ?

S’ils ne peuvent pas influencer sur l’état d’esprit des gens, nous essayons par des actions de dynamiser le commerce en centre-ville. Pour relancer l’engagement des commerçants du cœur de ville nous allons lancer, dans les semaines à venir, différents partenariats. Ce qui est sûr, c’est que nous avons besoin de soutien pour réaffirmer le rôle incontournable des commerçants dans les centres-villes.

JDM
L'immobilier à Rodez

295 €

Charmant studio rénové et meublé, coin kitchnette.[...]

282 €

Agréable studio, idéal étudiant, proche des commodités.[...]

262 €

A deux pas du centre ville de Rodez, dans un immeuble avec de faibles charg[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir