Football

Bien plus qu’une simple victoire pour le Raf

Abonnés
  • La joie de David, second buteur ruthénois de la soirée, félicité par Dieng.
    La joie de David, second buteur ruthénois de la soirée, félicité par Dieng. Jean-Louis Bories -
Publié le / Modifié le S'abonner
Au-delà du succès contre Chambly, qui était arrivé à Rodez dans le costume de leader du classement, le Raf a livré, jeudi, une prestation riche d’enseignements dans la perspective de la suite de la saison.

Le calme qui avait réinvesti, jeudi en bout de soirée, un stade Paul-Lignon vidé de son public - qui n’avait plus été aussi fourni depuis bien longtemps -, offrit, en plus d’un contraste saisissant avec l’agitation qui s’était emparée de l’enceinte trois quarts d’heure plus tôt, dans la foulée du coup de sifflet final de M. Kherradji, un contexte idéal pour repenser à ce qui s’était passé pendant une grosse heure et demie sur le terrain et ainsi faire germer l’idée qu’il y aura eu, dans l’histoire de cette saison, voire dans celle du Raf depuis sa remontée en National, au printemps 2017, un avant et un après Chambly. Bien que l’on ne puisse pas encore l’affirmer avec une certitude totale, ce sentiment n’émergea pas de façon farfelue, injustifiée, fruit d’une construction bancale, mais de plusieurs constatations, celles-là mêmes que Laurent Peyrelade confiait avec envie, mercredi en conférence de presse, espérer pouvoir effectuer le lendemain.

Peyrelade : "De bonnes intentions et de bonnes énergies"

Face aux Camblysiens, ses hommes se sont en effet montrés à la hauteur de l’événement et ont parfaitement répondu aux attentes, notamment au cours d’une première période de très bonne facture.

"Elle s’est déroulée comme on l’avait espéré, avec un bon scénario, de bonnes intentions et de bonnes énergies, savoura-t-il. C’était un 3-5-2 (le système du Raf, NDLR) contre un 4-4-2 et notre adaptation (à l’adversaire) a été très intéressante. On a vu qu’on n’était pas obligés de changer de système quand celui d’en face pouvait nous déranger, ce qui est vraiment bien. Les gars ont été très disciplinés."

"La force de l’équipe est qu’on est tous prêts à courir pour les autres, que chacun est prêt à dépasser ses limites pour avoir ce résultat à la fin", surenchérit son fils, Alexis, titularisé sur le côté gauche et remplacé en fin de match du fait de crampes, et qui mit plutôt en avant, pour sa part, la seconde mi-temps.

"On l’a mal commencée ; quand tu prends un but à la 51e minute de jeu, c’est que tu commences mal, mais on a su réagir après. En soi, on était revenus du vestiaire avec les mêmes intentions qu’en première période mais il y a eu ce fait de match, ce penalty qui a remis les deux équipes à égalité", ajouta-t-il, avant de révéler : "à la mi-temps, le coach nous avait dit que dans tous les cas, on serait obligés de mettre un deuxième but". Ce que David, aligné en attaque aux côtés de Bonnet et servi par ce dernier, qui avait ouvert le score, fit, pour le plus grand plaisir de son entraîneur.

"On fait l’effort de jouer avec deux attaquants, deux mecs devant, et quand ils se trouvent et concrétisent ces choses-là, c’est super, souligna Peyrelade. On a inscrit deux très jolis buts, après deux belles actions. Ça faisait deux matches qu’on marquait à la suite de coups de pied arrêtés mais là, on a eu des situations importantes dans le jeu, des occasions grâce à des mouvements coordonnés, et en tant qu’entraîneur, j’apprécie car je travaille pour ça." Un travail qui a payé, donc, de sa part mais aussi de celle de ses hommes, et qu’ils devront poursuivre, en restant "sur le même chemin", en conservant "leurs valeurs", insista-t-il, afin de pouvoir peut-être, dans quelques mois, repenser à ce jeudi 7 février avec encore plus de plaisir.

L'immobilier à Rodez

251 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Ravissant appartement avec [...]

467 €

Du standing et du style, venez découvrir cet appartement type 3 duplex sur [...]

399 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ BOURRAN SANS FRAIS D AGENCE- Beau 2 Pièces situé[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir