Football

La 2e étoile des Bleus va aussi briller chez les amateurs !

Abonnés
  • Vice-président de la Ligue de football amateur, Vincent Nolorgues (ci-dessous) a détaillé, mardi soir à Castelmaurou, sous l’œil du Directeur technique national Hubert Fournier (ci-dessus), les grandes lignes de l’opération initiée par la FFF et baptisée « Clubs 2e étoile ». Quelques clubs, dont Rodez (avec Franck Plenecassagne), et des présidents de District, dont Arnaud Delpal, avaient fait le déplacement au siège de la Ligue Occitanie, près de Toulouse.
    Vice-président de la Ligue de football amateur, Vincent Nolorgues (ci-dessous) a détaillé, mardi soir à Castelmaurou, sous l’œil du Directeur technique national Hubert Fournier (ci-dessus), les grandes lignes de l’opération initiée par la FFF et baptisée « Clubs 2e étoile ». Quelques clubs, dont Rodez (avec Franck Plenecassagne), et des présidents de District, dont Arnaud Delpal, avaient fait le déplacement au siège de la Ligue Occitanie, près de Toulouse. Rui Dos Santos -
  • A l’instar de son collègue  du Tarn-et-Garonne Jérôme Boscari, Arnaud Delpal (à droite), président du District Aveyron football, a signé, à Toulouse,   les contrats d’objectifs.
    A l’instar de son collègue du Tarn-et-Garonne Jérôme Boscari, Arnaud Delpal (à droite), président du District Aveyron football, a signé, à Toulouse, les contrats d’objectifs. Rui Dos Santos -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
La FFF a dégagé 10 M€ grâce aux belles retombées du titre mondial des tricolores.

La France a remporté la coupe du monde 2018 de football ! Ah, vous saviez déjà... En revanche, ce qui est nouveau et, surtout, d’actualité, c’est que le football amateur hexagonal va pouvoir donner le coup d’envoi des démarches pour bénéficier de ce titre. Comment ? Le comité exécutif de la Fédération du mois de septembre a décidé d’attribuer un budget supplémentaire au football amateur, à hauteur de 10 M€, grâce aux retombées de la victoire des joueurs de Didier Deschamps en juillet dernier en Russie. La FFF souhaite ainsi répondre à un besoin et valoriser le rôle essentiel que jouent les clubs amateurs dans le succès du football tricolore.

Cette aide directe de 10 M€ se concrétise par la mise en œuvre de l’opération "Clubs 2e étoile", une opération spéciale d’envergure sans précédent. Au total, ce sont 13 300 clubs amateurs qui vont bénéficier, dans le cadre du plan d’actions, baptisé "Ambition 2020" par la FFF, et cet élan de générosité des instances nationales, réparti sur les saisons 2018-2019 et 2019-2020, se traduira par des aides pour la formation et l’acquisition de matériel sportif. Du coup, le budget consacré par la 3F au football amateur (aides directes et indirectes) atteindra près de 90 M€ lors de l’exercice en cours.

Le dispositif en lien avec la deu-xième étoile bleue étant accessible dans quelques jours, la Ligue de football amateur (LFA) a attaqué son tour de France dans les Ligues. Celle d’Occitanie a reçu la visite mardi, dans les locaux du siège à Castelmaurou, du vice-président Vincent Nolorgues et du secrétaire général Philippe Guyot de Caila. Accompagnés du Directeur technique national Hubert Fournier, ils ont été accueillis par le président de la sixième ligue en terme de licenciés (170 000 dans 1 219 clubs) Jean-Claude Couailles. De nombreux clubs, en particulier ceux de Toulouse et de la banlieue de la Ville Rose, ont répondu à l’invitation. Pour l’Aveyron, le président du District Arnaud Delpal et le manager général de la section féminine de Rodez Franck Plenecassagne avaient fait le déplacement en Haute-Garonne.

Les axes : formation et dotation

"On vient tous du même monde que vous. On sait ce que vous vivez !", a lancé, pour planter le décor, le Cantalien Vincent Nolorgues. Et l’ancien président d’Aurillac de poursuivre : "La Fédération ne fait rien pour le football amateur ? On l’entend certes mais c’est faux ! ". Il a rappelé : "La FFF confie 86 M€ à la LFA et il y a une réflexion pour de meilleures clés de répartition et pour flécher autrement les ventilations ". Concluant sur le sujet : "Cette opération est un beau geste fait par la Fédération. Et les “petits clubs” n’existent pas. S’il y a 30 licenciés dans un village de 100 habitants, on peut parler de dynamisme pour les communes. Les clubs modestes n’ont pas d’aides et cette action est une reconnaissance ".

L’opération "Clubs 2e étoile" est organisée autour de deux axes : formation et dotation. Le premier, qui concerne environ 10 000 clubs, va permettre, notamment à ceux engagés dans le football des jeunes, de recevoir des "bons formation" pour leurs dirigeants, leurs éducateurs et leurs arbitres. Le second vise plus de 12 700 clubs amateurs, auxquels la 3F offrira des "bons dotation" (d’une valeur de 500, 600 ou 700 €) pour du matériel (ballons, mini-buts, kits d’entraînement) et du textile (maillots, survêtements, shorts, chaussettes).

Ces dotations, qui sont cumulables, peuvent atteindre un total de 1 800 € : 500 € pour les clubs de moins de 100 licenciés, 600 € pour ceux qui ont une école de football (au moins dix licenciés U6 à U13), 700 € enfin pour ceux qui ont une école féminine de football (un minimum de dix licenciées de U6 à U13).

L’Aveyron va récupérer 55 000 € et 37 114 € de contrats d’objectifs 

« C’est intéressant ! ». Voilà les premiers mots d’Arnaud Delpal après la présentation officielle de l’opération « Clubs 2e étoile ». Présent à Castelmaurou, en compagnie de Laurent Barnabé, conseiller en formation d’animation, le président du District Aveyron de football développe le propos : « Alors que les sommes allouées  sont souvent diluées, dans le cas présent elles sont directement versées aux clubs. Pour eux, c’est du concret ». Et le patron du ballon rond aveyronnais de poursuivre : « L’ensemble des clubs sont touchés par, au moins, un des critères car justement les critères ont été bien calculés. Pour un fois, ni l’aspect sportif, ni le niveau, n’ont été pris en compte ». Il conclut sur le sujet : « On sent vraiment que, à travers cette initiative, la recherche a été de toucher le plus grand nombre ».
L’Aveyron est concerné à hauteur de 55 000 € et ce sont, au total, 93 clubs qui vont se répartir cette enveloppe. Si aucun n’est éligible aux trois critères, huit le sont pour deux d’entre eux, pas systématiquement les deux mêmes d’ailleurs : Capdenac, Costecalde-Lestrade, Campuac-Golinhac, Lioujas, JS Lévezou, Rodez, Ségur et Montbazens. Les 85 autres respectent donc un des trois critères. « L’Aveyron est bien loti !, se réjouit Arnaud Delpal. Surtout qu’il y a juste à cliquer. Le District va se charger de communiquer et d’encourager les clubs pour qu’ils ne laissent pas passer le train. C’est une belle opportunité pour eux ».
Le président départemental n’a pas fait le déplacement à Castelmaurou pour rien puisqu’il a ramené du siège de la Ligue une deuxième manne, correspondant aux contrats d’objectifs. Il s’agit là de l’accompagnement financier pour la mise en place des actions imaginées par la Direction technique nationale dans les territoires. Ces contrats d’objectifs ont d’ailleurs été signés à Toulouse sous les yeux du DTN Hubert Fournier, l’ancien entraîneur de Lyon qui avait recruté le Rignacois Lucas Tousart en provenance de Valenciennes.
Un chèque global a été remis à la Ligue d’Occitanie et les treize présidents de districts se sont retrouvés autour d’une table pour travailler sur les répartitions. Le verdict est tombé... L’Aveyron est passé de 33 661 à 37 114 €, « une progression qui va permettre de continuer à œuvre sur la formation, le développement du football féminin, l’arbitrage... ». 
 

Rui Dos Santos
Réagir