Commerces

L’association Vivons Espalion très inquiète pour l’avenir

Abonnés
  • Plus de 50 commerçants pour une réunion très animée.
    Plus de 50 commerçants pour une réunion très animée. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner
Les membres de l’association "Vivons Espalion" ont exprimé leurs craintes et leur mécontentement.

Reportée en raison des intempéries, la réunion de l’association "Vivons Espalion" a eu lieu jeudi soir. Une réunion où, deux heures durant, les cinquante commerçants présents ont exprimé leur colère au sujet du stationnement en ville et de la signalétique sur le nouveau contournement mais également leurs craintes sur les prochains travaux du giratoire du fond de la ville.

"On nous mène en bateau pour le stationnement depuis plus de trois ans, on nous a fait un échangeur pourri et maintenant on a prévu un plan de circulation pour des travaux sans même nous consulter ! On nous ignore et on se moque de nous ! Le dynamisme du commerce à Espalion n’existe que dans les discours !"

Parmi les nombreuses réactions émises au cours de cette rencontre celle-ci résume à elle seule le degré d’exaspération et de colère des commerçants espalionnais et annonce les trois sujets de mécontentement abordés lors de cette réunion.

Le rond-point du fond de la ville

Les travaux à venir de réalisation d’un giratoire sur le carrefour de l’Avenue d’Estaing et du Boulevard de-Guizard ont constitué le premier sujet abordé. Les commerçants sont conscients de l’utilité du giratoire prévu en ce lieu mais s’inquiètent des conséquences sur leur activité engendrées par la fermeture totale annoncée du carrefour pendant les travaux. Ils regrettent de n’avoir pas encore été consultés et d’être tenus dans "l’ignorance complète" du projet, des dates de réalisation et des itinéraires de déviation envisagés. Et même si les propos tenus par Jean-Claude Anglars, conseiller départemental, lors d’une réunion récente, les rassurent un peu, c’est du maire d’Espalion qu’ils veulent obtenir des informations "fiables et définitives". Pour les commerçants, la fermeture totale du carrefour pendant les travaux n’est pas envisageable, ils sont favorables à une circulation en alternance et demandent que tout cela soit présenté rapidement à l’association.

Le stationnement

Si le sujet du giratoire n’est source que d’inquiétudes, celui du stationnement en ville a provoqué colère, exaspération et indignation de tous les présents. Les commerçants demandent depuis longtemps le retour à la zone bleue, mesure "efficace et facile à mettre en œuvre". La présidente rappelle qu’une commission municipale, à laquelle elle a participé avec des élus, a préconisé cette solution pour 94 places en cœur de ville. Mais cette proposition de zone bleue a été rejetée par le maire. Sur la place du Marché, six emplacements sont actuellement réglementés par une forme expérimentale de zone bleue mais avec des informations "incompréhensibles". De même, le projet "flou" de revitalisation du centre-bourg excluant les autos de ce périmètre inquiète les commerçants qui ont d’ailleurs regretté l’absence du manager de ce projet à cette réunion. Constat amer également pour la saturation permanente du parking Pélégry devenu lieu de covoiturage et parking longue durée pour des personnes qui s’absentent plusieurs jours. Ici aussi, une réglementation est demandée par les commerçants afin de permettre l’alternance des véhicules.

Signalétique sur la déviation

Montage vidéo à l’appui, les commerçants ont ensuite exprimé leur colère sur l’échangeur des Quatre-Routes. Une bretelle "trop courte", un panneau "trop petit" pour indiquer le centre-ville, tout contribue à faire éviter la cité. Là également, un sentiment de frustration car le maire "n’a pas tenu compte de leur réflexion" en supprimant le projet initial de rond-point pour le remplacer par un échangeur "mortifère" pour le commerce.

La révolte gronde dans les rangs des commerçants excédés de voir leurs revendications ignorées et qui demandent à être urgemment entendus par les décideurs. Un vent de fronde qui pourrait être un signe annonciateur de tempête.

L'immobilier à Espalion

179000 €

Vous recherchez une maison indépendante et sans voisin à moins de 2km du ce[...]

60000 €

Dans résidence récente jouissant de très bonnes prestations (piscine chauff[...]

100000 €

Loft A Rénover - Plateau à rénover et aménager Nous contacter pour plus d'i[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir