Economie

Villefranche-de-Rouergue : Calvet intègre un gros constructeur vendéen

Abonnés
  • Régis Legendre (à gauche), président de Lucas G. et de Calvet, et Gilles Calvet, directeur de Calvet.
    Régis Legendre (à gauche), président de Lucas G. et de Calvet, et Gilles Calvet, directeur de Calvet. DR -
Publié le / Modifié le S'abonner
Lucas G. est devenu majoritaire dans le capital de l’entreprise de la route de Montauban. Mais l’identité Calvet reste. Son directeur, Gilles Calvet, met en avant des synergies profitables aux deux entités.

De longue date implantée à Villefranche, sur la route de Montauban, à proximité du Mas de Souyri, l’entreprise familiale Calvet a été intégrée il y a dix mois à un groupe vendéen de construction de machines agricoles, référence sur le marché de l’élevage en Europe : Lucas G. "J’avais le souci de transmettre mon entreprise et surtout de lui donner de l’avenir", souligne Gilles Calvet. Il explique le déroulé du processus. "Depuis trois ans, nous étions en contact avec cette société, pour qui nous fabriquions du matériel à ses couleurs. On venait en complément de sa gamme de dérouleuses de balles comme sous-traitant. En avril 2018, Lucas G. est devenu majoritaire (51 %) dans le capital de Calvet, mais la marque Calvet reste". Celui qui est le directeur de la société villefranchoise insiste sur la complémentarité, traduite par des synergies, sur laquelle a été bâti ce mariage. " Aujourd’hui, Lucas c’est un réseau commercial bien implanté sur le territoire français et 30 % de son activité à l’exportation. Calvet peut bénéficier de ce réseau de vente pour ses produits. D’autre part, Calvet a permis à Lucas G. d’étoffer sa gamme. Chacun apporte à l’autre. Des échanges ont lieu dans les deux sens. Il n’y a pas de négatif. Que du positif".

Cette politique a déjà porté ses fruits en 2018 puisque le chiffre d’affaires de Calvet a augmenté de 20 % pour atteindre 4,80 M€. L’entreprise emploie trente-cinq personnes et recrute. "Nous maîtrisons l’ensemble de la production de A à Z", indique Gilles Calvet. Il met aussi l’accent sur l’innovation, de tout temps privilégiée. " C’était le point fort de l’entreprise, nous poursuivons dans ce sens-là, avec huit personnes au bureau d’études".

L’innovation est d’autant plus primordiale que la demande des agriculteurs porte sur des machines de plus en plus grosses et sophistiquées.

Calvet est spécialisé dans le matériel de levage pour l’agriculture avec trois grandes branches : les outils de manutention de balles, les désileuses pailleuses et les épandeurs d’engrais pulvérulent et de compost.

Indirectement au Sima

Calvet n’aura pas de stand au prochain Salon international du machinisme agricole de Paris-Villepinte mais sera indirectement présent avec Lucas G. " Nous préférons privilégier le Sommet de l’élevage de Cournon et le Space à Rennes et c’est Lucas qui va au Sima", explique Gilles Calvet.Rappelons que deux entreprises villefranchoises seront présentes à ce Sima : Uniservice et Simtech Aitchison.

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

85000 €

Cet immeuble avec trois appartements T3 et deux garages au rez-de-chaussée [...]

69000 €

Cette maison de ville construite en 1945 est idéalement située à proximité [...]

181000 €

Cette charmante maison en pierre située à côté de la rivière à seulement de[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir