Transport

La défense du train Aubrac avance

  • Les membres du comité pluraliste de défense de la ligne ont présenté leur manifeste.
    Les membres du comité pluraliste de défense de la ligne ont présenté leur manifeste. E.T -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le comité pluraliste de défense et de promotion de la ligne SNCF qui relie Béziers à Neussagues est actif depuis 25 ans pour maintenir et sauver cette connexion par le rail. Il présentait ce lundi en gare de Millau son manifeste. Frédéric Laur, secrétaire du comité à notamment pu remettre le document à Jean-François Galliard, président du conseil régional. "Nous souhaitons que notre manifeste soit diffusé le plus largement possible, et nous voulons le soumettre au vote citoyen" explique Frédéric Laur. Le document est le fruit d’une année de débats et de réunions publiques tenues par les membres du comité de défense dans les villes tout au long de la ligne SNCF qui relie Béziers à Clermont-Ferrand. Les propositions concernent, pour les voyageurs, les trajets du quotidien, les longues distances et le potentiel touristique de la ligne. Pour le fret, il détaille des ouvertures sur l’Europe et le "potentiel marchandises" de la ligne. La ligne Aubrac permet une connexion entre le nord et le sud du Massif central et au-delà.

Les défenseurs ne sont pas a court d’arguments, "à l’heure ou la planète brûle, et ou tous les scientifiques s’accordent à dire qu’il faut réduire les émissions de gaz à effet de serre il est inconcevable, irresponsable, voire criminel de favoriser le tout routier au détriment du rail, déclarait-il dans son discours de présentation, des coups ont étés récemment encore portés à notre ligne. Au jour d’aujourd’hui à Saint-Rome-de-Cernon, on est passé d’une gare ouverte avec un train, à un bus et une gare fermée."

La vigilance est de mise sur toute cette ligne dont les trains, soutenus par la Région, roulent désormais tous à 1 euro.

Réagir