Solidarité

L’accès au permis de conduire

  • Élus et responsables associatifs ou professionnels viennentde tirer les bilans de 2018.
    Élus et responsables associatifs ou professionnels viennentde tirer les bilans de 2018.
Publié le / Modifié le S'abonner

Comme si, une fois encore, c’est des territoires que venaient des initiatives allant à contre-courant de décisions (ou simples projets) décriées tombant d’en haut avec une verticalité évidente. Ce lundi, alors que les syndicats d’auto-école protestaient en pointant le rapport parlementaire d’une députée LREM du Gard, préconisant l’apprentissage de la conduite et du Code de la route via des plateformes sur internet, à Villefranche il était question de solidarité à plusieurs détentes. En effet, en partant du constat de l’indispensable mobilité dans nos territoires ruraux afin de s’insérer dans la vie active et d’accéder à l’emploi, les acteurs de la Communauté de commune du Grand Villefranchois ont mis en place dès 2 016 une "bourse au permis de conduire." "L’objectif premier, rappelle Laurent Tranier un des vice-présidents de la collectivité, était, dans le cadre du contrat de ville, de permettre à une population de demandeurs d’emploi du Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville de pouvoir conduire afin d’aller vers l’emploi." Ce dispositif, imaginé avec des structures locales de l’emploi, des associations à caractère social et au départ deux auto-écoles (La Poste et Williams) est, depuis l’année dernière, ouvert à l’ensemble des communes du Grand Villefranchois. Depuis son émergence, trente-huit personnes ont, ainsi, été éligibles à cette bourse de 1 000 €, couvrant une partie du coût du permis de conduite. À noter que l’État, via la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) soutient financièrement le dispositif. Ainsi pour l’année 2018, la DDCSPP a financé trois bourses. Reconduit pour l’année 2019, le concept de "bourse au permis de conduite" voit l’arrivée d’une auto-école partenaire supplémentaire s’intégrer dans le dispositif : l’ECF. Comme le notent de concert les élus Prakash Muji-Solanki et Laurent Tranier, "jusque-là, ce dispositif attractif a permis à huit candidats d’obtenir le permis de conduire, et il y en a vingt-deux en cours, malgré les abandons pour raisons personnelles ou non-respect des obligations conventionnelles, même si nous souhaitant que le fonctionnement reste souple." " Un dispositif répondant aux attentes des bénéficiaires", saluent les deux édiles. Par contre, ils continuent de s’interroger, compte tenu de la difficulté qu’il y a à connaître le résultat en termes d’augmentation de l’employabilité grâce à l’obtention du permis. "Nous nous adaptons au mieux avec le public concerné", opine Prakash. D’autre part, toute personne bénéficiaire de la bourse doit s’engager à effectuer des travaux bénévoles au sein des collectivités ou d’associations du territoire communautaire. "Pour en bénéficier, il suffit d’avoir 18 ans, sinon, il n’y a pas de limite d’âge", assure Laurent Tranier. Un appel est donc lancé aux candidats potentiels pour cette année 2019, où d’ores et déjà seize bourses sont dans les clous…

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

69000 €

Cette maison de ville construite en 1945 est idéalement située à proximité [...]

85000 €

Cet immeuble avec trois appartements T3 et deux garages au rez-de-chaussée [...]

28500 €

Maison située au centre de Villefranche-de-Rouergue. Elle comprend au 1er é[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir