Hôtellerie

Aveyron : les adhérents de l'Umih élisent ce lundi soir leur nouveau président

  • Michel Santos, entouré de quelques membres de son équipe.
    Michel Santos, entouré de quelques membres de son équipe. CPA / CPA
  • Le Millavois Serge Gaillard.
    Le Millavois Serge Gaillard. CPA / CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Deux candidats sont en lice pour remplacer Philippe Panis à la tête de l'Union des métiers et des industries hôtelières. 

Philippe Panis, l’actuel président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) de l’Aveyron, arrive aujourd’hui au terme de son second mandat de 4 ans à la tête de l’Umih. Comme le prévoient les statuts de l’Umih, il se retrouve de fait contraint de passer la main. Deux candidats sont en lice pour briguer la présidence du syndicat hôtelier aveyronnais. 


Un fauteuil pour deux


Il s’agit de Michel Santos, patron du restaurant ruthénois Le Kiosque et de Serge Gaillard, patron du bowling millavois. Une candidature somme toute légitime pour les deux hommes qui gravitent depuis longtemps autour du président Panis. Un homme auprès duquel ils ont œuvré depuis plusieurs années en occupant diverses fonctions au sein du bureau départemental de l’Umih.
Les quelque 650 adhérents de l’Umih sont donc invités aujourd’hui lundi à les départager en désignant celui qui remplacera Philippe Panis à la présidence du syndicat
Les votes se déroulent toute la journée  à la CCI de Rodez. Le dépouillement des voix interviendra, quant à lui, en fin d’après-midi. Et l’on devrait par conséquent rapidement connaître le nom de celui qui sera porté à la présidence du syndicat hôtelier aveyronnais pour 4 ans.
 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

345000 €

Quartier Sacré Coeur - proche IUTMaison d'habitation de 7 pièces principale[...]

520 €

A 10 min a pied du centre ville de RODEZ, venez découvrir cet appartement d[...]

130000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir