Patrimoine

Un œil sur le passé pour (re) découvrir des technologies anciennes

  • L’association veut donner l’opportunité aux jeunes générations de manipuler les technologies anciennes.
    L’association veut donner l’opportunité aux jeunes générations de manipuler les technologies anciennes.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

"On ne peut pas remettre tout ça au fond d’un grenier en attendant qu’on les oublie et qu’ils finissent à la déchetterie". C’est la raison pour laquelle le président de la nouvelle association Jean-Louis Clergue "Un œil sur le passé" s’est lancé dans cette aventure avec enthousiasme en compagnie de son épouse Mireille et de Francis Grès, Jean-Pierre Cousseau, René Maurel, Fernand Lombard.

Le but de cette association est de rechercher des objets anciens qui présentent de l’intérêt et de rassembler les collectionneurs et les passionnés. "On ne veut pas simplement exposer des objets anciens mais on veut montrer aussi comment ça fonctionne", a poursuivi le président qui a expliqué vouloir "mettre en place une organisation simple, faire l’inventaire des supports obtenus auprès des voisins, copains, passionnés et autres, s’assurer de la compréhension des technologies, apporter les modifications et donner des explications scientifiques ."

Les membres fondateurs de l’association avaient lancé un appel : ils ont été entendus.

Montrer d’où on vient

Une trentaine de personnes, dont la conseillère départementale Graziella Pierini, étaient présentes à cette première réunion publique pour écouter les valeurs essentielles souhaitées : transmettre les connaissances, les passions voire les outils, le faire entre copains et copines, avoir le respect du passé, ne pas avoir de la nostalgie mais de la fierté. Le maire Jean-Marc Calvet, avec à ses côtés la première adjointe et présidente de l’office de tourisme Isabelle Mirabel, s’est félicité de la création de cette nouvelle association. Il s’est enthousiasmé à l’idée "de montrer d’où on vient" et d’expliquer "qu’on est passé par ça pour arriver à ça".

Et qu’il est nécessaire "de fertiliser notre cerveau pour ne pas s’endormir et de se creuser la cervelle pour trouver des idées".

Un appel est lancé en direction de ceux qui veulent soutenir l’association et ceux qui possèdent de vieux objets : machines à coudre, balances, horloges, bielles, instruments de musique, postes radio, appareils photos, projecteurs de cinéma et tout autre objet. "On veut gérer un espace de présentation de la vie quotidienne passée et présenter les technologies associées à ces outils et les diffuser", a conclu Jean-Louis Clergue.

Contact : oeilsurlepasse.rignac@gmail.com

CORRESPONDANT
L'immobilier à Rignac

240000 €

Avis aux amateurs de pierres !Au cœur d'un environnement calme et agréable,[...]

285000 €

A 2km de Rignac et toutes ses commodités, 25mn de Rodez, superbe maison en [...]

163500 €

A 5mn de Rignac et 25mn de Rodez. Corps de ferme à finir de rénover de 140m[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir