Cyclisme

Les "cyclos", la passion du vélo comme moteur

  • Le groupe de cyclos présents en Espagne (de gauche à droite) : Victor Santos, Christian Landié, Daniel Grimal, Joël Roualdès, Bernard Panissal et Sylvain Ginestet.
    Le groupe de cyclos présents en Espagne (de gauche à droite) : Victor Santos, Christian Landié, Daniel Grimal, Joël Roualdès, Bernard Panissal et Sylvain Ginestet. R. G. / R. G.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Six membres de la section cyclosportive du Vélo club Rodez ont effectué le déplacement à Empuriabrava pour participer au stage d’avant-saison, avec un programme différent des coursiers mais la même motivation.

Au sein des clubs, ils sont ceux dont le nom n’apparaît pas dans les classements des épreuves, sans que cela les dérange outre mesure. Pour eux, le cyclisme n’est pas qu’une affaire de distance, de dénivelé positif, de watts ; pour eux, il ne se conçoit pas selon une logique d’un contre un mais selon celle d’un plus un. Eux, ce sont les "cyclos", des pratiquants convaincus, assidus, au nombre d’une quarantaine au Vélo club Rodez, doté d’une section qui leur est propre depuis une petite trentaine d’années, créée sous l’impulsion de Vivian Arribat et Refrain Vaquinhas.

"Au départ, je roulais tout seul et un jour, Vivian m’a proposé de rejoindre un petit groupe, et ç’a m’a tout de suite plu, se souvient Daniel Grimal, 57 ans, qui travaillait avec l’intéressé chez Valmont. Avec lui, tu adhères tout de suite. Il est comme un homme politique, c’est quelqu’un que tu suis, c’est un meneur."

Livre bleu

De son côté, Refrain Vaquinhas mène la même opération séduction à l’intérieur de l’usine Bosch et convainc Christian Landié de le suivre dans cette aventure qui rassemble, au départ, une dizaine de personnes, hors de toute structure. Cette dernière officiellement créée, les membres du groupe bénéficient du même maillot que les coursiers, maillot qui constitue, au départ, le seul point commun entre les deux catégories.

"On était dans le même club mais on ne se voyait pas, on était autonomes", indique Christian Landié, 62 ans, avant que Daniel Grimal surenchérisse : "On ne se mélangeait pas. On organisait nos propres sorties sur le plan de la logistique, en prenant nos voitures personnelles".

Au fil des années, la section s’étoffe et, surtout, se développe, en grande partie grâce à un fascicule : le "livre bleu".

"C’était un guide conçu par les trois ou quatre membres du petit bureau que l’on avait mis en place, explique Christian Landié. Ils se réunissaient en décembre et mettaient en commun tous les circuits qu’ils avaient effectués. À partir de là, ils en choisissaient certains et les agençaient en fonction de la difficulté et des saisons, pour arriver, à la fin, à ce livre de cinquante-deux circuits, un par semaine de l’année. Avec ça, on savait ce qu’on allait faire chaque samedi." "Il fallait couper les feuilles, les relier, c’était du boulot", glisse Daniel Grimal, un poil nostalgique, comme son partenaire, de cet objet rendu obsolète par l’informatique et Internet. "Depuis un moment, les circuits sont disponibles sur le site du club et au début, il y en avait qui râlaient, qui disaient : “On n’a plus le circuit à l’avance, fait chier !”", raconte-t-il, amusé, avant que Christian Landié intervienne : "Oui mais regarde, qui rouspétait ? Les anciens, qui ne voulaient pas se mettre à l’informatique".

"Vélo loisir et plaisir"

Appartenant aujourd’hui au passé de la section, l’ouvrage a grandement contribué à créer le lien qui continue à unir les cyclos du VCR.

"Avec ça, on savait où on allait. “Le circuit, c’est le circuit” : combien de fois est-ce qu’on a entendu cette phrase ! Ceux qui voulaient aller rouler étaient obligés de suivre le parcours. C’était programmé, il fallait aller à tel endroit, point", reprend Christian Landié. "L’avantage est que ça évitait les débats, les discordes. C’était la Bible, on étudiait tout, on regardait quelle(s) bosse(s) figurai(en)t au programme", enchaîne Daniel Grimal.

Ce repère disparu, les intéressés en ont néanmoins conservé trois : le jour de leur sortie hebdomadaire, le samedi ; l’heure de départ, 13 h 30 ; et le point de ralliement, le magasin de cycles de Patrick Boutonnet au pont des Quatre-Saisons, à Onet-le-Château. "Il y a un noyau dur d’une dizaine de personnes. Qu’il fasse froid ou mauvais, il y a toujours les mêmes", souligne Christian Landié, qui, avec ses compères, a accueilli, depuis le mois de septembre, Sylvain Ginestet, 27 ans.

"Je me suis mis au vélo en juin 2018, tout seul au début, confie-t-il. J’ai commencé à rouler tous les deux-trois jours pour progresser et en septembre, j’ai cherché des gens avec qui y aller. J’ai démarché plusieurs clubs par mail et le VCR m’a répondu rapidement en me donnant rendez-vous le samedi. J’ai été très bien accueilli, j’ai réussi à suivre les autres et ils m’ont appris à rouler en peloton, à prendre des relais sans à-coups ; des choses naturelles pour des jeunes mais qui ne le sont pas pour d’autres, et que l’on doit t’expliquer."

"La mission de la section cyclo est de proposer du vélo loisir et plaisir, insiste Victor Santos, président du club. Quand on rentre d’une sortie, on n’est pas fracassés et on peut faire des choses le week-end. Le but est de passer un bon moment, de rouler ensemble, en s’attendant en haut des bosses si besoin, pas de faire des performances." Une philosophie de partage et de collectif qui dépasse le simple cadre des sorties (Daniel Grimal : "On va boire le café ou un verre ensemble de temps en temps") et sur laquelle Christian Landié veille. "J’aime bien quand on roule en groupe, pas chacun à son rythme. Si on a un type qui s’en va devant d’entrée de jeu…", appuie-t-il, avant de conclure, au sujet de Sylvain Ginestet : "C’est bien, c’est la relève. ça tire le groupe vers le haut".

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée avec dégagement, cuis[...]

759 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville da[...]

134500 €

Bel appartement traversant, de type T3, 65 m2 habitables, exposé sud-ouest,[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir