Un petit tour chez Loktan Piard, le clown-magicien de 20 ans

  • Un exercice de manipulation réalisé haut la main.
    Un exercice de manipulation réalisé haut la main.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Il est souvent plus facile de faire un tour de quartier qu’un tour de cartes. Si le premier ne s’apprend pas, on tourne ici, on va là, pour le second, on a Loktan Piard. Il est installé en Aveyron, près de Villefranche-de-Panat, où il enseigne l’art du tour et du détour. Il a 20 ans, l’âge de toutes les illusions. Mais il est entré en magie, dès 14 ans, lors d’un stage de découverte professionnelle, en 3e, grâce au Docteur Troll, son mentor, qui lui a appris à joliment mentir. Après, la fréquentation des livres a fait le reste. Et la pratique de la rue, des bars de Rodez, des gens, du marché Montedon au Larzac… Et trois ans de théâtre aussi. Il faut du temps pour se créer un personnage et dompter ses mains.

Les mains ont le premier rôle

Les mains sont seules en piste, même s’il y a les yeux et les mots, les mains ont toujours le premier rôle. Les mains ne doivent jamais disparaître du jeu, du grand jeu. "Je travaille au plus près du public. Ma jauge, 150 personnes, avoue Loktan. La distance est un obstacle. J’aime le close-up. Certains spectateurs montent même sur scène. Je les veux avec moi, presque dans mes bras. "

La magie se résume à trois choses. Les tours de passe-passe, il y a la manière de les faire passer. Et pour cela, il y a trois conditions à remplir. L’objet – s’il est truqué il faut éviter de le faire examiner-, la technique et la présentation. Et de de ces trois éléments-là naît l’illusion.

Mais qu’est-ce qui pousse un magicien à ébruiter ses trucs, en donnant des cours, à la MJC de Rodez, ou à l’espace Panatois ? N’est-ce pas une façon de taper dans la cagnotte et de se retrouver un jour sur la paille, entouré de trop de disciples brillants ? " Non, répond-il, Je n’ai pas peur. Je leur apprends ce qu’ils peuvent faire aujourd’hui. Le truc tout simple. Pas la suite. Ou plus tard, juste pour certains. Mais il y a beaucoup de choses que je garde pour moi." Ouf ! Peut-on alors rêver que la magie s’invite un jour dans les conseils ministériels ? Non. La magie ne peut pas tout. Et puis, dans ces milieux-là, les effets de manches ont-ils cours ? Pas sûr. Loktan, lui, travaille toujours en manches courtes. C’est plus périlleux, et moins suspect. La subtilisation d’objets, c’est du haut vol. D’ailleurs, au cours de l’entretien, le bougre a subtilisé le stylo qui nous servait pour noter et organiser notre prestidigitation, à nous. Sous nos yeux, il l’a mangé d’un bel appétit.

Désormais intermittent du spectacle, il doit pourtant manger à sa faim. Plus de quoi écrire, donc. La discussion est close. Nous lui laissons le dernier mot. Et ses illusions.

Au carnaval de Luc-la-Primaude, en déambulation, le 16 mars. À Villefranche-de-Panat, samedi 30 mars, en matinée. Contact loktan : 07 70 30 84 79. Mail : loktanmagie@net-c.com

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

390350 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

137500 €

Villefranche de Panat - Proche des lacs - Maison T3 de 93m² habitbles, en p[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir