Politique

Aveyron : Bernard Saules est décédé

  • Décédé ce vendredi matin, Bernard Saules était âgé de 64 ans.
    Décédé ce vendredi matin, Bernard Saules était âgé de 64 ans. José A. Torres -
Publié le / Modifié le S'abonner

Vice-président du conseil départemental de l'Aveyron, en charge des sports, conseiller départemental du canton de Rodez 2 et ancien arbitre international de football, il s'est éteint ce vendredi matin à l'âge de 64 ans.

Né le 30 mai 1954, Bernard Saules est mort ce matin, vaincu par un cancer. S'il a fait sa carrière professionnelle au Crédit Agricole, il a toujours été un homme de terrain. Il a tout d'abord trouvé son bonheur sur les prés de football, en tant que joueur certes mais surtout comme arbitre. Bernard Saules a ainsi été un des plus brillants sifflets de l'Hexagone. Arbitre international, il a été le premier Français à diriger une partie de championnat étranger, au Japon en 1996. Année où il a d'ailleurs dirigé la finale de la coupe de France entre Auxerre et Nîmes au Parc des princes. Président de l'Union nationale des arbitres français (Unaf), poste dont il a démissionné en mai 2015, il a également été le représentant des arbitres au conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF).

Bernard Saules a ensuite choisi les terrains de la politique. Elu conseiller municipal de Rodez le 23 mars 2008, figurant sur la liste d'opposition à Christian Teyssèdre, il a siégé jusqu'en 2014. Après avoir un temps imaginé mener, aux côtés de Yves Censi, une liste pour les municipales 2014, il a finalement jeté l'éponge. Entre temps, il était devenu conseiller général de Rodez-Est le 27 mars 2011, sous l'étiquette divers droite, sortant vainqueur de son face-à-face avec Stéphane Bultel. Quatre ans plus tard, il a conservé son fauteuil dans l'hémicycle en étant élu conseiller départemental du canton de Rodez 2, en tandem avec Evelyne Frayssinet. Vice-président du Département, il présidait la commission vie sportive et associative, culture et coopération décentralisée. 

Alors que les hommages fleurissent depuis que l'information de la disparition de Bernard Saules est tombée, Jean-François Galliard, président du conseil départemental, est abattu : "Ce collègue, qui ne mettait pas un mouchoir sur ses opinions, mais qui ne sombrait jamais dans le dogmatisme, tenait toute sa place au sein de l'institution départementale ; les salariés des divers services avec qui il était en contact louant, eux aussi, sa franchise et sa simplicité". Il conclut : "A titre personnel, j'éprouve une profonde tristesse car je perds à la fois un soutien et un ami."

L'immobilier à Rodez

206640 €

Rodez - Dernière opportunité à saisir dans ce secteur prisé ! Venez découvr[...]

259000 €

A vendre Rodez secteur musée Soulages, spacieux T3 de 86m² traversant, lumi[...]

499 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement en centre ville[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir