Fédérale 2 (19e journée)

Rugby : Millau décroche le bonus maintien

  • Youri Thiers a inscrit deux essais hier, à la 12e et à la 65e minute de jeu, et réalisé un match plein.  
    Youri Thiers a inscrit deux essais hier, à la 12e et à la 65e minute de jeu, et réalisé un match plein.   Aurélien Trompeau / Aurélien Trompeau
Publié le / Modifié le S'abonner
En battant le mal classé Nègrepelisse (25-12), le Som a quasiment assuré dimanche sa place en Fédérale 2 la saison prochaine.

Il faudrait désormais un cataclysme pour que cela change. Millau a fait un pas immense vers le maintien, hier, en dominant une faible équipe de Nègrepelisse. Dans une rencontre qu’ils savaient capitale pour assurer leur avenir en Fédérale 2, les Millavois ont fait le job. Ni plus, ni moins.

Souvent laborieux, la faute certainement à une pluie diluvienne au cours de la partie, ils ont su profiter des errements de la défense adverse pour planter deux banderilles fatales après l’heure de jeu. C’en était alors terminé des espoirs de Nègrepelisse, qui a longtemps cru être en mesure de faire le hold-up en Sud-Aveyron.

12-11 pour les Tarn-et-Garonnais à l’heure de jeu

Car ce que ne dit pas le tableau d’affichage, c’est que les Nègrepelissiens menaient au score à quinze minutes du coup de sifflet final. On connaît la tendance millavoise à laisser les adversaires dans la partie… Eh bien Nègrepelisse s’est fait un plaisir d’en profiter hier.
Jamais largués, les joueurs du Tarn-et-Garonne ont réussi à faire douter les Somistes tout au long de la partie. Ces derniers avaient pourtant bien démarré, avec un bel essai de Thiers à la suite d’une passe rapide d’Escalaïs (5-0, 12e). Le Som a eu le ballon en première période, mais il s’est trop rarement approché de la ligne d’en but adverse pour véritablement envisager de prendre le large. La rencontre, hachée et assez peu rythmée, a carrément frôlé l’ennui par moments. Si bien que l’avantage n’était que de cinq longueurs à la mi-temps (8-3). Largement de quoi permettre à Nègrepelisse d’espérer.

Thiers signe un doublé

Et Husson et ses partenaires ont eu raison d’y croire ! Pénalisé, Millau a laissé trois occasions au buteur adverse et aux siens de recoller. L’intéressé ne s’en est pas privé et a même permis à son équipe de passer devant à l’heure de jeu (11-12, 63e) ! Tempête sous les crânes millavois ? Pas vraiment, en réalité. Si le duo Chouchan-Majorel a cru, un instant, que la partie virait au cauchemar, les joueurs, eux, ne se sont jamais démobilisés. Mieux : ils ont réagi à l’orgueil. C’est simple, Nègrepelisse n’a conservé l’avantage que deux petites minutes. Le minot Youri Thiers a d’abord été à la conclusion d’un beau mouvement à la 65e minute de jeu, pour signer un joli doublé (transformation d’Escalaïs). Dans la foulée, Vergne s’est infiltré dans le gruyère nègrepelissien pour, là encore, un essai, puis le pied solide d’Escalaïs (25-12, 69e). L’affaire était pliée en quatre petites minutes.

La dernière Vals

La fin de match n’a servi qu’à se demander si Millau allait conserver ce point de bonus offensif, le premier de la saison. Eh bien oui. Nègrepelisse a poussé, mais jamais il n’est parvenu à forcer le verrou millavois. Mieux : le Som s’est même permis un petit plaisir en toute fin de partie, avec l’entrée en jeu de l’inusable -  et fidèle - Julien Vals. Avec un ballon touché, le « super remplaçant » du jour, 40 berges au compteur, pourra dire qu’il a contribué au maintien des troupes en Fédérale 2. Chapeau !

Baptiste Majorel, co-entraîneur de Millau. On n’a pas eu la météo idéale pour essayer de produire du jeu. Malgré la difficulté, on y a toujours cru. Le regret est d’avoir laissé nos adversaires dans le match, du moins jusqu’à l’heure de jeu. Ç’a été notre défaut dans cette partie. Quand on avait le ballon, on les mettait pourtant sur le reculoir. On a viré à la mi-temps à seulement 8-3 donc Nègrepelisse a continué à espérer. À 12-11 en sa faveur, j’ai cru que nos vieux démons revenaient, mais je suis fier des garçons, qui ont bien réagi et se sont battus. On a fait peut-être notre plus mauvais match de la saison mais paradoxalement, on a pris le bonus offensif. C’est bien pour la suite. On a fait un grand pas vers le maintien aujourd’hui (hier, NDLR), ça peut nous permettre de jouer encore plus libérés.

Victor Guilloteau
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

255 €

STUDIO - Boulevard de l'Ayrolle - En location, notre agence JMB IMMOBILIER,[...]

420 €

Grand T2 - Entre le Mandarous et la place de la Capelle, grand T2 de 63 m²,[...]

535 €

T4 AVEC GARAGE - T4 en rez de chaussée surélevé situé Rue de la Saunerie. U[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir