Gastronomie

Villefranche : Au Bec fin va avoir pignon sur rue dans la capitale

  • L’équipe du Bec fin, forte de dix personnes, quasiment au complet (manque Axel, un apprenti), avec Bruno (à gauche) et Béatrice (à droite) Guy.
    L’équipe du Bec fin, forte de dix personnes, quasiment au complet (manque Axel, un apprenti), avec Bruno (à gauche) et Béatrice (à droite) Guy. DDM / DDM
Publié le / Modifié le S'abonner
Béatrice et Bruno Guy ouvriront en septembre une boutique rue des Batignoles, dans le XVIIe arrondissement de Paris. Une nouvelle étape de leur entreprise qui fête ses 50 ans.

L’année 2019 restera dans les annales du palais de la volaille, du foie gras et des conserves Au Bec fin. D’abord, en ce mois de mars, sont fêtés les 50 ans du magasin, ouvert rue Alibert et installé depuis 2007 au bas des allées Aristide-Briand (lire en encadré). Puis le mois de septembre sera marqué par l’ouverture d’une boutique à Paris. Une nouvelle étape dans le développement de la maison Guy. "C’était le moment pour nous de faire ce pas", soulignent Béatrice et Bruno Guy. Une nouvelle aventure, mais aux risques mesurés. "Nous avons déjà des clients parisiens", notent les chefs d’entreprise. Mais surtout, ils vont s’appuyer sur un Villefranchois, familier de la maison Guy, expatrié depuis plusieurs années dans la capitale. Sa connaissance du contexte local et ses compétences financières représentent des gages de réussite.

Déjà, le choix de l’emplacement du futur magasin ne s’est pas fait au hasard. L’enseigne Au Bec fin, maison Guy fondée en 1969, sera implantée dans le XVIIe arrondissement, rue des Batignoles. "Une rue commerçante avec de nombreux métiers de bouche et une clientèle qui correspond à nos produits", explique Béatrice.

Dans les 44 m² de surface de vente seront proposées toute la gamme des foies gras et des conserves. En plus, sera aménagée une partie snack où il sera possible de déguster les différentes fabrications de la maison. "C’est quelque chose qui est tendance, surtout à Paris ", indique Béatrice.

Deux salariés vont être recrutés pour tenir la boutique, qui amènera dans la capitale les bonnes saveurs de Villefranche.

Pendant tout ce mois de mars, différents cadeaux (sacs en coton, planche à découper, gants, griffés Au Bec fin) sont offerts aux clients du magasin des allées Aristide-Briand.

Il leur est proposé aussi de participer à une tombola, dont le tirage aura lieu le 30 mars, à Laurière, à l’occasion d’une soirée anniversaire réunissant partenaires, fournisseurs, clients professionnels de l’entreprise et élus.

L’organisation de cet anniversaire a été prise en charge par sept étudiants en deuxième année "Information communication" (Infocom) de l’IUT de Rodez, dans le cadre d’une mise en pratique professionnelle.

Lors de la soirée du 30 mars, ils présenteront une vidéo de l’entreprise, son parcours, son développement. L’histoire de la maison Guy volailles.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

170000 €

Idéalement situe dans la rue piétonne, à deux pas de la place Notre Dame, [...]

900000 €

Ce magnifique château datant pour sa partie la plus ancienne du 11° siècle [...]

96300 €

Dans résidence récente sur tour de ville , situé au 3° étage , T2 de 46m² c[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir