National (26e journée)

Football : « On se dit que Rodez peut avoir sa place en Ligue 2 »

Abonnés
  • Hervé Sicard : « On compte cinquante membres cette année, soit dix de plus que l’an dernier, et on constate un vrai engouement autour de l’équipe, que ce soit au travers de l’affluence au stade ou des demandes d’adhésion que l’on reçoit, notamment via notre page Facebook. »  
    Hervé Sicard : « On compte cinquante membres cette année, soit dix de plus que l’an dernier, et on constate un vrai engouement autour de l’équipe, que ce soit au travers de l’affluence au stade ou des demandes d’adhésion que l’on reçoit, notamment via notre page Facebook. »   José A. Torres -
Publié le / Modifié le S'abonner

Hervé Sicard ne boude pas son plaisir de voir le Raf jouer la montée en Ligue 2 cette saison, sa première en tant que président du groupe de supporters du Kop ruthénois.

Des craintes au départ…

« La saison dernière, la première en National, était tellement belle qu’on n’imaginait pas que ça puisse continuer. On avait un peu peur et comme l’avait dit Laurent Peyrelade (l’entraîneur du Raf, NDLR), on pensait que ce serait plus dur cette année. De plus, Rémy Boissier, qui était très important, est parti (au Mans). On craignait aussi la trêve hivernale, le moment après lequel, l’an dernier, l’équipe avait patiné. »

… vite écartées…

« Le recrutement a été réussi, notamment dans le cas de Douline. Pierre-Olivier Murat (le président) et Grégory Ursule (le manager) ont eu le nez creux avec lui. Son arrivée m’a d’ailleurs étonné. Quand j’ai vu le nombre de matches qu’il avait joués avec Clermont en Ligue 2 l’an dernier, je me suis dit que c’était fini, qu’on n’aurait jamais la chance de le revoir (le milieu de terrain avait été prêté à Rodez à l’été 2017 mais son contrat n’avait pas été homologué par les instances nationales). En plus de ça, l’expérience de la première saison en National a été vraiment bénéfique. L’équipe a démarré plus lentement que la saison passée mais ce n’était peut-être pas plus mal, avant de trouver un rythme régulier. De plus, contrairement à l’an dernier, si un joueur manque à l’appel, un autre peut le remplacer. L’effectif est plus dense mais les joueurs ont gardé la même mentalité. Il n’y a pas de mercenaires, ils sont tous très simples et abordables. »

… au profit d’espoirs de montée

« On savait qu’on avait moyen de se maintenir mais de là à avoir dix points d’avance sur le troisième aujourd’hui… Si on m’avait dit ça il y a trois semaines, je n’y aurais pas cru. Je ne veux pas trop m’emballer parce que si les autres équipes ont connu un coup de mou, la nôtre peut aussi être concernée, mais ça sent bon. La Ligue 2, on en a envie et on se dit que Rodez peut y avoir sa place ; on en a envie, mais pas pour redescendre au bout d’un an. Je pense que si l’on monte et que l’on garde une majorité de nos joueurs, on a moyen de finir dans le haut de la seconde moitié de classement. Maintenant, il y a un point qui m’inquiète : le stade. On ne sait pas où auront lieu les matches le temps des travaux. Ce serait dommage qu’on se plante à cause de ça. C’est un mal pour un bien car après, on aura un super stade et on sera tranquilles pour un moment, mais si l’on monte, ça risque de gâcher un peu la fête, d’être le nuage noir au milieu du ciel. »

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Rodez

115000 €

Emplacement de premier choix. Coquette maison de ville au charme absolu. Sa[...]

308 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Agréable studio rénové sect[...]

471 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Un sas d'entrée avec placard[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir