La grande boucle de Marius et Louison, un tour de force

Abonnés
  • Marius et Louison, sur le sentier lacustre qui enserre le lac, superbe lieu,pour y poser des pas profonds et nombreux.
    Marius et Louison, sur le sentier lacustre qui enserre le lac, superbe lieu,pour y poser des pas profonds et nombreux.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Prétendre qu’il n’y a pas de salut en dehors des pistes de Laguiole ou Brameloup, pour ces vacances d’hiver, est partiellement faux. Et c’est méconnaître le charme du Lévezou et de ses lacs, à la saison hivernale.

D’ailleurs, comme les jonquilles, les premiers camping- cars sont sortis, ces jours-ci. Et les vacanciers ont investi, en nombre, le sentier lacustre, long de 11 km qui traverse les communes d’Alrance et de Villfranche-de-Panat. Pas de premier de cordée, mais des gens, seuls ou à deux ou trois, détendus ou concentrés sur leur pas, et qui semblaient heureux. Croisés sur le chemin Louison Mura (11 ans) et son frère Marius (7 ans), venus de Paris par le train, l’Aveyronnais, le fameux, pour une semaine de vacances chez les grands-parents, des Panatois qui ont connu l’époque où il fallait plus de deux mains pour compter les cafés du village, et beaucoup plus pour en revenir. Tout était ouvert alors. Il y avait de la vie. De la vie partout. C’était mieux avant donc ? Pas sûr. Avant, il n’y avait pas les petits enfants, ce bonheur de passage. Une semaine, c’est court. Il faut en profiter. Tout va si vite. Sauf les garçons. Il faut qu’ils avancent. Il y a trois heures de marche.

Aussi long qu’un Tour de France

Et le soleil déjà s’égare dans les hauteurs. "Il est bien ton sentier, Mamie, lâcha Marius, mais il est long comme un tour de France". Le tour, carrément ! Espérons alors qu’après cette semaine familiale et sûrement gourmande, les analyses pratiquées pour ce genre d’exercice ne révéleront pas la présence de substances prohibées telles que : crêpes, gaufres, confiture, chocolat et autres paradis probablement acidulés.

Ce week-end, nos petits Parisiens, ont repris le train, pour l’école. Ah, les cols ! Ils sont intarissables sur les cols !

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

390350 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

320000 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir