Football - Division 1 féminine

Les Ruthénoises condamnées à vaincre sur la pelouse de Fleury

  • Les Ruthénoises sont plus que jamais au pied du mur.
    Les Ruthénoises sont plus que jamais au pied du mur. JLB - JLB
Publié le / Modifié le S'abonner

En déplacement ce samedi après-midi à Fleury (14 h 30), les Rafettes joueront une partie de leur maintien dans l’élite, de plus en plus incertain.

Un simple calcul suffit à estimer la situation des Rafettes avant leur match, ce samedi après-midi en banlieue parisienne, à Fleury (14 h 30). Il reste cinq équipes à rencontrer, soit quinze points à prendre. Parmi ces cinq formations, deux sont « imprenables » (Paris SG et Montpellier) à moins d’un exploit. Faites la soustraction, il reste neuf points à espérer pour les Aveyronnaises face à des adversaires à leur portée lors des derniers matches (Metz et Dijon, Fleury compris).
Ajoutons à la marmite mathématique, que le premier non-relégable, Metz, a sept points d’avance. Une défaite de Rodez aujourd’hui à Fleury ajoutée à une victoire de Metz qui reçoit Montpellier dans le même temps, condamnerait donc avec une quasi-certitude les Aveyronnaises à une relégation en deuxième division.
Les faits sont têtus mais c’est ainsi. Le déplacement à Fleury ressemble bel et bien à un match de la dernière chance pour les joueuses de Sabrina Viguier.


« Les filles gardent le moral »


Comment vit cette situation l’entraîneur des Rafettes ? « Il faudra être costaud comme contre Soyaux (le week-end dernier, 0-0 NDLR) pour réussir à faire quelque chose. comme je le dis toujours, si on ne marque pas c’est compliqué de gagner et clairement si on ne prend pas de points samedi (aujourd’hui NDLR), ça sera difficile pour la fin de saison. Une victoire nous permettrait de penser plus sereinement au maintien évidemment. Si l’on regarde le calendrier, il nous faudrait trois victoires et l’on dépend aussi des résultats des autres sur ces cinq rencontres à venir. » Seul point positif, les joueuses du Losc, avant-dernières, sont sur une mauvaise pente et enchaînent les défaites depuis cinq rencontres.
Et pourtant, autant dans la bouche de la technicienne des Rafettes que dans le groupe on ne sent pas de réelle tension, comme Sabrina Viguier en témoigne : « Le groupe continue de s’entraîner dans l’allégresse, le sourire aux lèvres. Les filles sont contentes de faire ce déplacement à Fleury. C’est vrai que ce n’est pas simple quand on ne gagne pas beaucoup mais elles gardent le moral »


L’effectif ruthénois au complet


Du côté du groupe, l’entraîneur des Rafettes pourra s’appuyer sur un effectif au complet, aucune blessure ou suspension à signaler.
En revanche, au niveau de l’adversaire du jour. l’entraîneur Éric Michel arrivé le 8 février dernier suite à la démission de Jean-Claude Daix, a été démis de ses fonctions. La raison ? Non titulaire du DES (diplôme d’État supérieur). Cela aura-t-il une influence sur le moral de l’équipe de Fleury et sur le déroulement de la rencontre ? En tout cas, les Ruthénoises n’ont pas le choix. Elles sont condamnées à vaincre.
 

Centre Presse Aveyron
L'immobilier à Rodez

767 €

Situé dans un quartier calme et agréable, appartement de type 4 traversant [...]

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

399600 €

Magnifique demeure châtelaine du XIX éme siècle authentique et atypique s[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir