Sport

Rodez, entre deux eaux en Beaujolais

Abonnés
  • Le buteur ruthénois Pierre Bardy au contact avec l’ancien Ruthénois Oumar Gonzalez.
    Le buteur ruthénois Pierre Bardy au contact avec l’ancien Ruthénois Oumar Gonzalez. JLB -
  • Florian David et les Ruthénois n’ont pu enchaîner un cinquième succès de rang à Villefranche hier. Mais ils ont ramené un point qui vaut assurément cher dans la course à la montée en Ligue 2.
    Florian David et les Ruthénois n’ont pu enchaîner un cinquième succès de rang à Villefranche hier. Mais ils ont ramené un point qui vaut assurément cher dans la course à la montée en Ligue 2. JLB -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Auteurs d’une entame tonitruante puis subissant pendant près de 45 minutes, les Ruthénois ont ramené un point de Villefranche-en-Beaujolais vendredi soir. Ce que Le Mans FC n’a pas su faire contre Boulogne. La Ligue 2 se rapproche encore.

Pas de cinquième victoire de rang pour le Rodez Aveyron football, tenu en échec vendredi soir par Villefranche-en-Beaujolais (1-1). Pas de quoi néanmoins venir entacher le bilan extraordinaire des Aveyronnais toujours leaders de National ; et qui ont pu compter sur le nul du deuxième camblysien et la défaite du troisième manceau (voir plus bas). Alors qu’il reste désormais plus que huit matches à disputer, la route vers la Ligue 2 demeure plus que jamais dégagée avec maintenant onze points d’avance (plus le goal-average particulier favorable) sur le potentiel barragiste Le Mans FC !

Pour autant, au regard du match de samedi chez un prétendant au maintien qui avait déjà contraint le Raf au partage des points à l’aller (1-1), Rodez peut nourrir quelques regrets, comme il peut s’estimer heureux.

Supériorité numérique, sauvé deux fois par les poteaux

Car si Pierre Bardy a inscrit très tôt dans la partie son deuxième but de la saison - comme le premier fin décembre face à Laval d’un coup de boule en force sur un corner de Pierre Ruffaut – et que l’habituel remplaçant Loïc Coupin a mangé la feuille quelques minutes plus tard, les Rhodaniens ont eu ensuite les meilleures opportunités de marquer. Ils y sont même parvenus en deuxième période, via un coup franc réceptionné au second poteau par Benedick et une frappe croisée hors de portée d’Arthur Desmas. On jouait alors la 55e et les hommes d’Alain Pochat, suspendu hier et derrière la main courante, semblaient maîtriser parfaitement le boss du National. La relation Mellot-Tertereau, brillante comme au match précédent face à Pau (2-0) en début de rencontre s’était éteinte, la mainmise du milieu sang et or ne se faisait plus sentir, l’équipe était clairement dominée. Techniquement, tactiquement, voire peut-être à certains instants, dans l’envie. Des images et des impressions que très rarement vues cette saison dans les rangs ruthénois. Amenant aussi des occasions pour le FCVB. Comme à la 33e et à la 35e quand d’abord le poteau gauche puis la transversale ont sauvé Desmas et les siens. Avant ça, ce sont les attaquants bleu qui s’étaient montrés maladroits (30e). Bref, Rodez prenait l’eau comme rarement, sans toutefois craquer totalement. Mais la furia locale allait se calmer après deux grossières fautes de Belkorchia, lui valant deux cartons jaunes, presque coup sur coup (60e, 62e). Et si pour Alain Pochat, l’arbitre s’était trompé, le carton rouge équilibrerait les débats. Rodez ne profitant pas à plein de cette aubaine, malgré notamment une tête de près de Bonnet bien repoussée et finalement entachée d’un hors-jeu (85e).

Pas de quoi freiner les Ruthénois dans la course à la L2, bien au contraire. Prochaine étape dès ce jeudi, à Paul-Lignon, face à Tours.

L'immobilier à Rodez

192000 €

CENTRE VILLE DE RODEZ, RARE- Charmant appartement avec 2 chambres, cuisine [...]

260 €

RODEZ : Décoration contemporaine pour ce studio entièrement MEUBLE comprena[...]

499 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement en centre ville[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir