Energie

Aveyron : la production hydraulique en nette hausse pour l’année 2018

  • Les précipitations tombées en abondance l’an passé ont alimenté la production.
    Les précipitations tombées en abondance l’an passé ont alimenté la production. Archives CP -
Publié le / Modifié le S'abonner

EDF a présenté en cette mi-mars les chiffres de production d’énergie hydraulique pour le compte de l’année 2018 en Aveyron. Des données records liées aux abondantes précipitations tombées sur le territoire durant le premier semestre.

Les précipitations pluvieuses tombées en abondance dans le département, l’an passé, ont souri à EDF. L’entreprise spécialisée dans la production et l’acheminement d’énergie a dressé le bilan de ses actions pour le compte de l’année 2018, vendredi dernier, dans les locaux de l’agence "Une rivière, un territoire développement", à Rodez.

Production d’une ville de 300 000 habitants

Une année record sur bien des aspects pour les divisions Lot-Truyère et Tarn-Agout. "Nous avons réalisé sur cette seule année 50 % de plus en matière de production qu’une année classique, confirme Pascale Sautel, directrice du bassin sud aveyronnais. Elle représente un supplément de 700 kilowatts-heure, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’une ville de 300 000 habitants ". Importantes sur la partie sud, les précipitations l’ont été tout autant plus au nord. À la seule différence que celles-ci se sont faites plus rares au cours du second semestre. "Il y avait une chance sur dix qu’un tel phénomène - six mois de précipitations, six mois secs, - se produise, concède Éric Ladegaillerie, responsable de la division nord. Au final, nous enregistrons une hausse de 15 % comparée à 2017. "

L’année 2018, historique sur le plan de la production, n’occulte en rien la nécessité pour les équipes d’EDF de rénover leurs équipements. Près de 9 millions d’€ devraient ainsi être investis sur la partie Lot-Truyère d’ici la fin de cette année. 5 d’entre eux servant au chantier colossal de Montézic, où les pièces techniques et électro-mécaniques seront entièrement révisées. "Le coût de ces travaux est même moins élevé que l’arrêt total de la machine de groupe 1 sur laquelle nous travaillons en ce moment", insiste le directeur nord-aveyronnais qui ne prévoit un redémarrage de celle-ci qu’en décembre prochain. Un examen complet de La Barthe et un remplacement des transformateurs et des disjoncteurs à Lardit figurent également dans le planning des travaux pour l’année 2019. " Il ne faut pas galvauder la forte valeur ajoutée que nous avons en matière de patrimoine hydraulique dans la région", poursuit le responsable territorial qui rappelle que l’Aveyron est le 3e département en maîtrise hydroélectrique.

Investissements en millions

En ce domaine, sa consœur n’est point en reste. Quelques mois après la fin des réalisations au Pouget (6 millions d’€), Pascale Sautel garder un œil sur les rénovations entreprises du côté de Bage, dans le secteur du Truel, sans oublier l’examen technique complet du barrage de Pinet. "Nous créons en Aveyron une dynamique d’investissements. Elle n’est pas neutre puisque le montant moyen annuel avoisine à peu les 6,5 millions d’€. "

"La route de l'énergie" étoffée

La version 2018 de « La route de l’énergie » différera des précédentes éditions. Le projet, lancé huit ans plus tôt, bénéficiera de la valorisation d’un nouveau point de vue, situé au-dessus du lac de Castelnau-Lassouts. Il s’ajoutera à l’ensemble des dispositifs déjà proposés dans le département, en matière de belvédères, d’aires d’accueil et autres centres d’information mettant en valeur le tourisme et le patrimoine industriel dans le secteur du Lot et de la Truyère.

Jeremy Mouffok
L'immobilier à Rodez

32 €

Box fermé au sous sol d'un copropriété située en plein coeur du faubourg.[...]

499 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement en centre ville[...]

319 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Appartement proche faubourg[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir