Famille

Accouchement : à quel moment partir à la maternité ?

  • Accouchement : à quel moment partir à la maternité ?
    Accouchement : à quel moment partir à la maternité ?
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le terme de votre grossesse approche et vous guettez la moindre contraction. Mais comment savoir à quel moment il vous faut boucler votre valise et partir à la maternité ? Pour tout savoir, suivez le guide !

A un rythme de 3 ou 4 épisodes espacés de 5 à 10 minutes chacune, les contractions sont le signe que le col de l’utérus commence à se raccourcir et à s’ouvrir. Dans les jours ou semaines précédant la naissance, elles restent peu douloureuses, espacées : il est trop tôt pour partir à la maternité. A ce moment, pensez à tout préparer pour le jour J : votre valise, les affaires de bébé, votre dossier de suivi de grossesse, l’organisation pour la garde des aînés.

Quand les contractions deviennent plus intenses et plus fréquentes, vous pouvez boucler votre valise et monter en voiture. S’il s’agit de votre premier enfant, attendez qu’une dizaine de contractions s’enchaînent régulièrement toutes les 5 minutes pour aller à la maternité. Des saignements et des écoulements de liquide constituent aussi des signes d’alerte. Ces saignements doivent se limiter à des écoulements rosés et peu abondants. S’ils deviennent rougeâtres et prennent une forme de caillot, consultez au plus vite. Si vous avez déjà accouché une ou plusieurs fois et rapidement, ce schéma de contraction n’est pas fiable. Même si les contractions restent irrégulières, vous pouvez y aller ! Et si vous avez un doute, appelez la sage-femme pour lui faire part de vos ressentis.

La perte des eaux peut survenir en dehors du travail, sans pour autant que des contractions utérines ne surviennent. Dans tous les cas, rendez-vous à la maternité si cette perte de liquide amniotique survient. Si le travail ne commence pas dans les 6 à 12 heures suivant la perte des eaux, vous serez déclenchée pour éviter le risque d’infection du fœtus qui n’est alors plus protégé par la poche des eaux.

Pour aller à la maternité, ne prenez pas le volant : faîtes-vous conduire ou appelez un taxi si besoin. Si vous êtes seul, en cas de contractions très fortes et/ou si vous avez perdu les eaux, ne prenez pas de risque : appelez le Samu. Les frais de transport sont couverts par la Sécurité sociale. Enfin, à l’approche du terme, évitez de manger trop lourd pour éviter le risque de vomissements. Privilégiez les plats nutritifs mais faciles à digérer comme une assiette de pâte sans sauce. Ainsi, vous faîtes le plein de sucres lents, réservoir d’énergie indispensable pour l’épreuve qui vous attend !

Le faux travail : dans ce cas, les contractions douloureuses se répètent pendant plusieurs heures mais le col ne se modifie pas. Le vrai travail peut survenir dans les heures voire les jours suivant cette fausse alerte. Entre temps, on vous propose un retour à domicile ou une hospitalisation pour une meilleure prise en charge de la douleur et un suivi de l’évolution du travail.

Réagir