Santé

Les anciens mineurs CGT dénoncent un recul de Filiéris

Abonnés
  • Les anciens mineurs.
    Les anciens mineurs.
Publié le / Modifié le S'abonner

Les anciens mineurs se sentent "abandonnés, voire méprisés" par Filiéris, ancienne caisse autonome des mines autrefois réservée aux mineurs mais aujourd’hui ouvert à tous les affiliés de la sécurité sociale. Il y a un an, le point de consultation situé à Aubin fermait ses portes ; en raison des frais de mise aux normes concernant notamment la sécurité et l’accessibilité ; au regard "de la faible fréquentation du centre et ses possibilités de consultation Filiéris à Decazeville, Firmi et Livinhac-le-Haut". Parmi les solutions étaient également évoquées la visite à domicile ou la prise en charge par la maison de santé d’Aubin.

La fermeture intervenait par ailleurs en dépit de la proposition d’un local par la mairie d’Aubin.

Le parcours du combattant

"Suite à cette fermeture, les affiliés ont été confrontés à une réalité qui s’apparente à un parcours du combattant pour accéder aux soins : il n’y a pas ou très rarement de visites à domicile, la maison de santé d’Aubin est saturée, le centre Filiéris de Livinhac-le-Haut vient de fermer, il est très difficile de prendre un rendez-vous aux centres Filiéris de Decazeville et de Firmi dont les standards sont saturés d’appels tandis que les délais de rendez-vous vont jusqu’à 15 jours ; ce qui pose un vrai problème dans le renouvellement des traitements. Heureusement les pharmacies acceptent encore de faire l’avance des médicaments mais jusqu’à quand ? On ne peut pas tirer comme cela sur la corde. Et lorsque l’on dit que c’est important, on nous renvoie vers les urgences de l’hôpital de Decazeville. Les trois médecins de Filiéris, en réalité deux et demi car l’un exerce aussi à Carmaux, sont débordés. Dans une lettre de janvier, le directeur général de Filiéris, Gilles de Lacaussade indique que la liste d’attente au centre de santé de Decazeville est de 1 600 patients ; et cela risque de continuer avec les départs annoncés à la retraite de médecins libéraux dans le Bassin, et dans les deux ans aussi à Filiéris, alors qu’il n’y a pas de nouveaux recrutements ", déplore Jean-Paul Boyer (CGT mineurs). Un problème dont le collectif Tous Ensemble s’est emparé, notamment pour demander à la ministre en charge de la cohésion des territoires, et à l’ARS, le placement du Bassin decazevillois en zone blanche, permettant ainsi des financements supplémentaires.

La CGT mineurs et le Tous Ensemble prônent par ailleurs la coopération entre Filiéris et les médecins libéraux de ville.

Jean-Paul Boyer déplore enfin que le rendez-vous prévu ce jeudi avec Jean-Marie Garcia, directeur de la région sud, ait été annulé mais espère qu’une entrevue sera possible très vite.

La question des difficultés rencontrées dans le Bassin sera exposée le 28 mars à l’occasion du conseil d’administration de la caisse nationale.

L'immobilier à Decazeville

541 €

LOCATION APPARTEMENT DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec[...]

122500 €

A VENDRE- Maison T4 rénovée avec terrain clos et arboré.au calme, proche to[...]

56500 €

Decazeville Maison avec deux T3 de 50m² au rez de jardin et 1er étage et po[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir