Enseignement

Pascale Rodrigo rend visite aux lycées de la cité

  • Escortée par les élèves du lycée Raymond-Savignac.
    Escortée par les élèves du lycée Raymond-Savignac. Photo MCB -
  • Dans un laboratoire du lycée Beauregard./Photo DDM, MCB
    Dans un laboratoire du lycée Beauregard./Photo DDM, MCB
Publié le / Modifié le S'abonner

La sous-préfète a découvert, mercredi matin, les lycées Raymond-Savignac et Beauregard, privilégiant le dialogue avec les élèves et les responsables.

J’étais impatiente de visiter les lycées ", a déclaré Pascale Rodrigo, sous-préfète de Villefranche-de-Rouergue, en franchissant les portes de Raymond-Savignac, un établissement tout juste auréolé de ses 93 % de réussite au bac et de ses 59 mentions.

Guidée et escortée par une poignée d’élèves, organisés et motivés, la sous-préfète répondait à l’invitation du conseiller régional, Jean-Sébastien Orcibal, qui l’accompagnait.

Elle découvrait ainsi un bel établissement, dont l’architecture rappelle l’esprit "arcades" de la ville, en commençant par les sections professionnelles avec notamment l’atelier de boucherie- charcuterie- traiteur et le laboratoire de boulangerie-pâtisserie. " Il faut encourager les métiers de bouche. Ce sont des métiers d’avenir qui contribuent au bien-être ", a-t-elle déclaré. Au même moment, trois élèves du lycée étaient d’ailleurs en train de concourir, à Argelès, aux Trophées de l’excellence culinaire sur le thème du "Japon, entre tradition et modernité".

Place ensuite aux séries générales et technologiques de l’établissement.

Et Pascale Rodrigo d’insister sur les métiers industriels, "un monde passionnant", ou encore sur la filière gestion des entreprises et des administrations "à soutenir car on a besoin de ces compétences".

Jean-Sébastien Orcibal d’appuyer en ce sens, précisant que "la Région avait demandé au rectorat que le GEA reste sur Villefranche". Et le même d’insister sur deux enjeux majeurs : "Avoir des formations qui répondent aux besoins de notre territoire et développer l’attractivité pour que les jeunes y restent". Afin d’élargir l’offre de formation, Véronique Scié, proviseur adjointe de Raymond-Savignac, soulignait l’importance d’un partenariat avec le lycée agricole Beauregard où la sous-préfète se dirigeait. Accueillie par le proviseur, Saïd Lawal, et son adjointe, Barbara Salingrade, Pascale Rodrigo s’est imprégnée de cette belle structure qui compte des antennes publiques (Rodez et Saint-Affrique) mais aussi privées ainsi que plusieurs centres d’ateliers technologiques. L’établissement devrait aussi accueillir à la rentrée prochaine une formation continue en agroalimentaire. Beauregard peut s’enorgueillir de filières complètes dans le secteur de l’agroalimentaire mais aussi concernant le service à la personne avec le projet d’un BTS ESF. L’idée d’un pôle agroalimentaire diététique fait aussi son chemin afin d’éviter la fuite des élèves vers Toulouse. "On a une vraie carte à jouer pour garder les jeunes", insistait Saïd Lawal. "Il faut multiplier les compétences", reprenait Pascale Rodrigo découvrant les laboratoires exceptionnels (agroalimentaire, cosmétologie, pharmacologie) de l’établissement dont celui du génie des procédés avec près de 300 000 € de machines et robots. Beauregard compte aussi un magasin pédagogique, ouvert le vendredi matin au grand public, pour sa production de produits carnés que le proviseur aimerait voir se diversifier vers les fruits et légumes.

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

108000 €

Maison de ville T5 , de 124 m² à rénover, ainsi qu'une dépendance comprenan[...]

77000 €

Maison de ville sur 3 niveaux. Au 1er étage, 1 cuisine de 17 m² ouverte sur[...]

42000 €

Terrain constructible d'environ 800 m² sur la commune de VILLEFRANCHE DE RO[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir