Industrie

Aveyron : une lettre à Bruno Le Maire pour demander d'étendre l'étude scientifique à tous les types de véhicules

  • L'avenir de l'usine Bosch continue de soulever des inquiétudes.
    L'avenir de l'usine Bosch continue de soulever des inquiétudes. Archives CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner

Le président du Ceser, Jean-Louis Chauzy, demande au ministère de l'Economie et des Finances d'étendre l'étude scentifique sur les émissions de dioxyde de carbonne, d'oxyde d'azote et de particules fines à tous les types de véhicules.

L'avenir de l'usine Bosch et plus généralement de la filière automobile continue de provoquer des inquiétudes. Et de susciter des réactions. Ainsi alors que les élus ruthénois et aveyronnais s'apprêtent à adresser un nouveau courrier au Président de la République, Emmanuel Macron, pour lui redire l'urgence de la situation, le président du Ceser, Jean-Louis Chauzy, vient, lui, d'adresser une missive au ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, pour lui demander, notamment, d'étendre l'étude scientifique sur les émissions polluantes à l'ensemble des véhicules.

Au nom du principe de réalité 

"Vous avez pris la mesure des enjeux et nous soutenons vos efforts pour faire en sorte que nous soyons collectivement capable de faire coïncider transition écologique et préservation de nos capacités industrielle par l'innovation, les investissements en matériels et la compétence des hommes et des femmes de l'industrie", peut-on lire dans ce courrier. " La vignette Crit'Air 1 que nous revendiquons avec toutes les collectivités l'Occitanie et les parlementaires de l'Aveyron est indispensable pour les véhicules diesel de dernière génération. En ce sens l'étude scientifique que vous avez proposée le 11 mars 2019 lors de la première réunion à Bercy avec les constructeurs, les équipementiers, les organisations syndicales et les Présidents de régions sur les émissions de dioxyde de carbone (C02) et d'oxyde d'azote (NOx) et des particules fines pour le véhicule diesel et essence doit être élargie "à tous les types de véhicules..." afin que les conclusions s'imposent à tous au nom du principe de réalité. Les délais de conclusion doivent être rapide pour que le gouvernement prenne les décisions favorables attendues. Des milliers d'emplois en dépendent dont le site de Bosch en Aveyron qui représente pour Rodez ce qu'Airbus est à Toulouse."

J.B.
L'immobilier à Rodez

206640 €

Rodez - Dernière opportunité à saisir dans ce secteur prisé ! Venez découvr[...]

358 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ BOURRAN SANS FRAIS D AGENCE- Agréable appartemen[...]

263 €

Pas d'information[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir