National (27e journée)

Football : à quand le match de la délivrance pour Rodez ?

Abonnés
  • Rien ne semble pouvoir arrêter les Ruthénois et Michel Ramon auteur d'un grand match jeudi face à tours,  en route vers la Ligue 2.
    Rien ne semble pouvoir arrêter les Ruthénois et Michel Ramon auteur d'un grand match jeudi face à tours, en route vers la Ligue 2. Jean-Louis Bories -
Publié le / Modifié le S'abonner

Les leaders ruthénois sont toujours plus près de la L2 après leur succès jeudi devant Tours (3-0), à sept matches du terme. Le coach Peyrelade compare leur situation à celle d’un joueur de tennis au moment de conclure au cinquième set.

Chat échaudé craint l’eau froide. Les Ruthénois semblent protégés de tout excès de confiance au regard de leur raté de la saison passée, quatrièmes après avoir longtemps cru en la montée. Mais depuis plusieurs semaines, et encore plus depuis jeudi soir et leur 17e succès, face à Tours (3-0), rien ne paraît pouvoir les faire dévier de cette montée historique en Ligue 2.

"On est dans une position très, très confortable, lâchera même le technicien Laurent Peyrelade au sortir d’une partie qui a vu le doublé de l’attaquant ruthénois en feu en ce moment, Ugo Bonnet, neuf réalisations en National cette saison. Maintenant, il faut transformer."

"Très dur de terminer le travail"

Comprenez, valider le billet définitivement, mathématiquement. Car si avec onze points d’avance sur la troisième place, celle de barragiste, on peut se dire que c’est fait ou presque pour le Raf – "Rodez ira en Ligue 2, maintenant, c’est quasiment certain ", a par exemple réagi le coach tourangeau Michel Estevan -, la question reste de savoir quand Pierre Bardy et les siens officialiseront la chose. "Il y a encore du chemin, se persuade Peyrelade. C’est comme un joueur de tennis qui se trouve au cinquième set. C’est toujours très dur de terminer le travail, de conclure. " "Pour avoir connu ce genre de situation, on évolue parfois avec une certaine forme de peur", corroborait jeudi Estevan qui avait d’ailleurs misé sur cela pour construire sa stratégie de match, en vain. Et même si la maîtrise des sang et or a été un peu moins prégnante lors des deux derniers matches, Florian David and Co montrent qu’ils n’ont pas peur justement. Que le poids de l’évènement ne les écrase pas tant que cela.

Alors à quand l’apothéose, l’explosion de joie sans retenue aucune, le champagne grand cru ? Pas face à Concarneau ce vendredi, c’est une certitude. Mais si la dynamique reste la même (16 points pris sur 18 possibles), la prochaine réception de Boulogne – avancée d’ailleurs hier du vendredi au jeudi 11 avril – pourrait devenir historique. Et ce serait dingue.

Aurélien Parayre
L'immobilier à Rodez

310 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Studio rénové en centre vil[...]

366 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Charmant appartement en coe[...]

325 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - 2 Pièces secteur Faubourg [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir