Sécurité

Le péage du viaduc de Millau, terrain de jeu d’une heure pour les sapeurs-pompiers

  • Les sapeurs-pompiers de Millau s’entraînent une fois tous les six mois sur le viaduc ou l’aire de péage.
    Les sapeurs-pompiers de Millau s’entraînent une fois tous les six mois sur le viaduc ou l’aire de péage. L.B. -
Publié le / Modifié le S'abonner

Ils étaient une vingtaine de professionnels à se coordonner jeudi soir autour d’un accident simulé.

Il est 19 heures jeudi soir quand les sapeurs-pompiers reçoivent l’alerte : un véhicule léger a percuté un parapet à l’aire de péage du viaduc. À son bord, deux victimes, une inconsciente et une deuxième jeune femme ressentant des douleurs au dos et une suspicion de paralysie des membres inférieurs.

Pour cet entraînement de près d’une heure, une vingtaine de sapeurs-pompiers de Millau et de Nant se sont coordonnés pour revoir toutes les techniques d’une telle intervention de désincarcération, sur un espace très étroit. "C’est une première où nous mutualisons nos moyens, souligne l’adjudant-chef de la caserne millavoise, Christophe Loubat. Nous serons amenés à réaliser de plus en plus de manœuvres inter-centres. C’est aussi une manière de tester le nouveau matériel."

Des observateurs étaient également présents, chez les sapeurs-pompiers comme chez les cadres d’astreintes d’Eiffage, afin de réaliser un débriefing de la manœuvre. L’alerte et la cinétique, le balisage, les consignes de sécurité pour les victimes comme pour les pompiers, les gestes de premiers secours, l’ordre des opérations… les moindres faits et gestes ont été scrutés afin de régler certains détails qui pourront sauver une vie lors d’une réelle intervention. "Là, on s’amuse en quelque sorte, fait remarquer Christophe Loubat. On profite de ce moment pour revoir toutes les techniques que l’on peut utiliser en pareille situation."

Entraînement tous les six mois sur le viaduc

Lors d’un accident, le temps d’intervention peut-être variable selon la position du véhicule, l’état de santé des victimes ou l’environnement, fait savoir l’adjudant-chef, même si les secours font de leur mieux pour réaliser les différentes opérations dans les meilleurs délais. Les sapeurs-pompiers de Millau s’entraînent une fois tous les six mois sur le viaduc ou l’aire de péage. Des exercices qui permettent également aux équipes d’Eiffage d’ajuster leur conduite lors d’un réel accident.

Les sapeurs-pompiers, les observateurs et les deux victimes se sont ensuite retrouvés à la caserne pour partager un repas, avant de reprendre leurs postes, comme des anges gardiens dans la nuit millavoise.

Loïc Bailles
L'immobilier à Millau

540 €

T3 balcon + terrasse - Quartier de la piscine, appartement T3 avec balcon [...]

365 €

T2 MEUBLE - Avenue Jean Jaures en 1er étage, appartement T2 avec pièce prin[...]

455 €

Bd Richard , en 1er étage appartement T2 entièrement rénové. Séjour avec cu[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir