Enseignement

Écoles à Najac : ils veulent garder leurs maîtresses

  • Parents, élus et enfants mobilisés.
    Parents, élus et enfants mobilisés.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La banderole est sans appel : "Laissez-nous nos maîtresses". Mais, une fois n’est pas coutume, cette revendication n’a rien à voir avec des fermetures de classes. Et si, ce lundi matin, la petite école du village de Najac était en effervescence avec une mobilisation des parents et des élus, c’est bien parce qu’ici, après des périodes difficiles où l’établissement scolaire se retrouvait plus souvent qu’à son tour sur la sellette, on veut qu’une certaine continuité s’installe. Et donc, par ricochets, que les deux enseignants en poste jusqu’à la fin de l’année scolaire soient encore là la rentrée, voire plus. Sur le papier, ce n’est pas plus compliqué que cela. Comme le rappellent les élus Najacois : "Il y a quelques années, notre école a subi de nombreux changements et les conséquences furent dramatiques car de nombreux enfants ont changé d’école et nous avons perdu un poste en 2016…".

Un dynamisme a été créé

Depuis, avec l’arrivée de la directrice Bélinda Rousseau et de l’enseignante Fanny Torre, un vent porteur souffle. Un dynamisme s’est créé avec à l’appui l’arrivée de nouveaux élèves, dont certains viennent de départements limitrophes. Dynamique concrétisée par l’affectation d’un poste supplémentaire que les parents d’élèves de l’école publique de Najac ne voudraient pas voir se fracturer, alors que se profile le prochain "mouvement" d’affectation de postes pour la rentrée 2019. Et c’était bien là tout l’objet de l’action de ce lundi matin. De plus, la collectivité locale, comme l’ont rappelé les élus de la commission scolaire Émilie Lafon et André Lopez, est fortement engagée. "Pour les différentes activités périscolaires, nous consentons une aide d’environ 150 € par an et par enfant", rappellent-ils. Outre le soutien des élus communaux, le conseiller départemental André At a apporté son appui à cette demande : "À Najac, les enfants et les parents d’élèves veulent garder leurs enseignantes et les enseignantes veulent rester à Najac. Le conseil départemental souhaite que l’on revienne au simple bon sens aveyronnais et qu’il soit fait gré à la demande des parents, des enseignantes et de la mairie". Nécessaire stabilité de l’équipe pédagogique qui n’échappe pas non plus à la députée Anne Blanc. La parlementaire souligne : "Après une période compliquée, l’école a retrouvé un équilibre et même aujourd’hui un fort développement lié, en grande partie, à l’implication et à l’investissement du personnel enseignant. Je pense que nous sommes tous convaincus que la stabilité d’une équipe enseignante est un gage de confiance pour les familles et une assurance pour le maintien des effectifs…".

D’où l’annonce, aussi, de son soutien à la démarche des élus et des parents d’élèves "pour préserver l’équipe dans sa configuration actuelle…".

Correspondant
L'immobilier à Najac

377000 €

Cette propriété située sur les hauteurs de Najac bénéficie d'une vue except[...]

357000 €

Au coeur du village de Najac, Charme et caractère sont omniprésents dans ce[...]

179000 €

Maison bourgeoise de 1920, entièrement rénovée offrant de beaux volumes et[...]

Toutes les annonces immobilières de Najac
Réagir